Nantes : Les supporters interpellent les joueurs à l'hôtel

Nantes : Les supporters interpellent les joueurs à l'hôtel©Media365

Clément Pédron, Media365, publié le dimanche 06 décembre 2020 à 16h11

Les Nantais ont été interpellés au départ de leur hôtel par quelques supporters ce dimanche en début d'après-midi avant de rejoindre la Beaujoire. Objectif ? Provoquer un électrochoc avant le match contre Strasbourg.


Englués dans une série d'une seule victoire sur les cinq derniers matchs, les Nantais traversent pour le moment, une saison 2020-2021 dans le plus pur anonymat. Bon nombre d'observateurs et certains joueurs eux-mêmes n'hésitent plus à qualifier l'équipe de formation ronronnante, qui tâtonne, qui ennuie. Nicolas Pallois, à la mi-temps de la dernière rencontre des Jaune et Vert contre l'Olympique de Marseille, s'était clairement expliqué au micro de Téléfoot : « Il n'y a rien à dire, on dort ». 45 minutes plus tard et alors que le FCN enregistrait sa 5eme défaite de la saison, Christian Gourcuff pointait en priorité la défense centrale, coupable selon lui, de nombreuses erreurs. Le capitaine nantais, évoluant dans la charnière, n'a pas du tout goûté à ces critiques uniquement réservée à l'arrière-garde. De plus, certains joueurs en interne, reprochent à leur coach, de ne pas établir de consignes tactiques claires.

Sur le papier, les Ligériens ne sont que 14emes mais, opposés au RC Strasbourg ce dimanche (15h), une équipe en grosses difficultés également, l'impatience et le manque de résultats commencent à gagner les supporters. Selon les informations de 20 minutes, ce dimanche, les Nantais ont été interpellés par quelques supporters du FCN au départ de leur hôtel pour rejoindre leur antre de la Beaujoire. Une banderole a été déployée où il était inscrit : « Après un début de saison bidon, on attend une réaction ». Le bus les conduisant au stade s'est arrêté, Franck Kita (directeur général du club) et le capitaine Nicolas Pallois y sont descendus pour discuter avec les supporters de la situation du FCN. L'objectif était clair pour les aficionados du FCN : provoquer un électrochoc chez les joueurs.


À l'arrivée des Jaune et Vert sur le parking du stade, une nouvelle banderole « Ne bafouez pas l'institution... c'est le boulot de la direction !!! » était tenue par plusieurs personnes. Le match contre Strasbourg est un duel de mal classés et les deux entraîneurs, Christian Gourcuff comme Thierry Laurey, le technicien alsacien, sont en danger. Pour le moment, le Breton et ancien coach du FC Lorient a la confiance de Waldemar Kita, le président et propriétaire du club. Mais en cas de nouvelle contre-performance, il se pourrait que Gourcuff rejoigne Patrick Vieira et Stéphane Jobard, au rang des entraîneurs de Ligue 1 remerciés cette saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.