Cagliari : Ranieri, une sacrée carrière s'achève

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 22 mai 2024 à 10h50

A 72 ans et plus de 1 100 matchs dirigés, Claudio Ranieri part vers une retraite bien méritée, terminant sur un dernier maintien avec son club de coeur de Cagliari. Retour sur ses plus grandes aventures.

Italie : Fiorentina, Juventus, AS Rome, Inter

Après s'être révélé à Cagliari, en faisant monter le club de Serie C en Serie A en 1991 et où il est donc revenu boucler la boucle plus de 30 ans après, il réitère l'exploit avec la Fiorentina en 1994 pour rejoindre l'élite. Il sera le technicien de la grande Viola de Gabriel Batistuta jusqu'en 1997 . De retour de 2007 à 2012 après ses exils espagnol et anglais, il dirige successivement trois des plus grands clubs du pays, la Juventus, la Roma et l'Inter, terminant deuxième de Serie A avec la Juve en 2009 puis surtout à Rome en 2010 (à deux points seulement du titre).

Espagne : Valence, Atlético

Vainqueur de la Coupe du Roi à Valence en 1999, il est licencié en cours de saison suivante par l'Atlético avant de retrouver Valence en 2004 sans beaucoup plus de succès, puisqu'il est à nouveau viré en exercice par le vainqueur sortant de la Coupe de l'UEFA (en finale face à Marseille). Une de ses malheureuses spécialités, puisqu'il n'y a qu'à Chelsea et en France qu'il a réussi à ne pas être débarqué durant son activité.

Angleterre : Chelsea, Leicester

Premier coach de l'ère Roman Abramovitch, curieusement c'est bien à Chelsea que Ranieri a réussi à se poser le plus longtemps au cours de sa carrière européenne, de 2000 à 2004. Bien sûr, le firmament de sa vie intervient douze ans plus tard, lorsqu'il mène Leicester à un titre de champion d'Angleterre (avec N'Golo Kanté, Riyad Mahrez ou Jamie Vardy) qui restera assurément comme une des plus grandes surprises de l'histoire des grandes ligues... avant d'être remercié en cours de saison suivante quand les Foxes occupent la 17e place en février.

France : Monaco, Nantes

Son souvenir restera excellent pour tous les supporters de Monaco, puisque c'est lui qui a fait remonter le club en Ligue 1 en 2013 avant d'enchaîner par une deuxième place derrière le Paris Saint-Germain, guidé par ses Colombiens Radamel Falcao et James Rodriguez. Même chose à Nantes, surtout au regard de ce qui a pu suivre depuis, puisque ses Canaris ont longtemps été cinquièmes en 2018 avant de glisser jusqu'à une douzième place finale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.