PSG (F) : Une information judiciaire pour agression sexuelle ouverte dans l'affaire Ollé-Nicolle

PSG (F) : Une information judiciaire pour agression sexuelle ouverte dans l'affaire Ollé-Nicolle©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365 : publié le mercredi 25 mai 2022 à 22h47

D'après des informations de France Bleu Paris et L'Equipe, le parquet de Versailles a ouvert une information judiciaire contre X le 15 mai dernier pour "agression sexuelle par personne ayant autorité" dans l'affaire Didier Ollé-Nicolle. Le coach du PSG, lui, est soupçonné d'avoir eu un comportement déplacé envers une de ses joueuses.


La saison extra-sportive de la section féminine du PSG continue d'être tourmentée. Ce mercredi, France Bleu Paris rapporte qu'une information judiciaire contre X "pour agression sexuelle par personne ayant autorité" a été ouverte le 15 mai dernier. Cela s'inscrit dans le cadre de l'affaire concernant Didier Ollé-Nicolle. L'entraîneur de l'équipe féminine du PSG est suspecté d'avoir eu un comportement déplacé envers une de ses joueuses en tout début de saison, lors d'une tournée aux États-Unis. D'après L'Equipe, qui a confirmé l'information de France Bleu Paris, l'information judiciaire a été ouverte sur la base d'éléments recueillis dans le cadre de l'enquête sur l'agression subie par Kheira Hamraoui.

Ollé-Nicolle mis à pied et pas encore entendu par la PJ de Versailles

Le quotidien sportif explique que la juge d'instruction en charge de remonter la piste des agresseurs de la milieu de terrain du PSG a été destinataire d'informations au sujet de du comportement "inapproprié" de Didier Ollé-Nicolle, même si les deux affaires ne sont pas liées. La joueuse, elle, était mineure au moment des faits. Comme l'a expliqué la journaliste Tiffany Henne, de Prime Vidéo, le coach du PSG est soupçonné d'avoir tenu des "paroles déplacées" envers plusieurs joueuses et mis une "main aux fesses" de la joueuse en question.


Mardi, après avoir mené une série d'entretiens, le PSG avait pris la décision de mettre à pied le coach de la section féminine pour des "faits et des propos inappropriés auxquels auraient été exposées des membres de son équipe féminine". La joueuse et ses parents ont été entendus par les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Versailles, déjà en charge de l'enquête sur l'agression de Kheira Hamraoui. Ils ont considéré que l'affaire était close. Didier Ollé-Nicolle, si il a été entendu par les responsables RH du club, n'est pas encore passé devant la police judiciaire de Versailles, pour le moment.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.