Affaire Hamraoui : Diallo " est dévastée " et veut " prouver son innocence "

Affaire Hamraoui : Diallo " est dévastée " et veut " prouver son innocence "©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365, publié le jeudi 22 septembre 2022 à 17h10

Ce jeudi matin, lors d'une conférence de presse, Me Mourad Battikh, l'un des avocats d'Aminata Diallo, a fait le point sur la situation de sa cliente, suspectée d'être à l'initiative de l'agression de Kheira Hamraoui.



Petit à petit, la défense d'Aminata Diallo se met en place. Après un passage mercredi soir dans l'émission "Touche pas à mon poste", Me Mourad Battikh s'est exprimé ce jeudi depuis son cabinet lors d'une conférence de presse, au lendemain de la remise en liberté sous contrôle judiciaire de sa cliente. « La restitution des écoutes est partielle et partiale. Il faut les remettre dans leur contexte. La réalité de ce dossier, c'est qu'aucune écoute ne relie Aminata Diallo à un agresseur, ni permet de constater qu'elle a commandité quoi que ce soit. (...) La véritable victime est évidemment Kheira Hamraoui. Mais il y a une seconde victime qui s'appelle Aminata Diallo. Elle a été molestée le soir des faits et contrainte d'être plaquée contre le volant de son véhicule. Le fait que Kheira Hamraoui ait été victime ce soir-là ne fait pas d'Aminata Diallo une coupable », a tenu à rappeler l'un des avocats de l'ancienne joueuse du PSG, accompagné par Mes Chloé Redon et Romain Ruiz.

« Elle n'envisage pas son avenir sportif »

« On ne sait toujours pas qui est le commanditaire, ni l'intermédiaire. Le jour où ils seront identifiés, tous ceux qui ont traîné dans la boue Aminata Diallo ces dernières heures devront pouvoir se regarder dans un miroir. Les agresseurs la désignent, mais il est très facile de la dénoncer. (...) Elle n'envisage pas son avenir sportif. Elle est dévastée. Aujourd'hui, son seul combat, c'est le match pour prouver son innocence. Elle vient de subir un traumatisme fort, mais c'est une battante. C'est une jeune femme très sensible, une grande professionnelle, acharnée du travail, a également déclaré Me Battikh, ce jeudi, dans des propos repris par L'Equipe. (...) Elle n'a pas très envie de s'exprimer et veut que l'enquête se déroule du mieux possible. On essaye de la préserver. Le but est qu'elle se repose. Puis elle a très envie d'être partie prenante dans la suite de ces investigations. » La suite au prochain épisode...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.