Euro 2024 : Le programme de la 8e journée

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 21 juin 2024 à 11h09

Retrouvez le programme de la 8e journée de l'Euro, qui va se conclure par un choc entre la France et les Pays-Bas.

Slovaquie - Ukraine (15h)

C'est un match du groupe E entre la Slovaquie et l'Ukraine qui ouvrira cette huitième journée de l'Euro, vendredi après-midi (15h) à Düsseldorf. Surprenants tombeurs des Belges lors de leur premier match en Allemagne (1-0), les Slovaques peuvent quasiment valider leur qualification pour les huitièmes de finale en cas de succès face aux Ukrainiens, et atteindre ce stade de la compétition pour la deuxième fois de leur histoire. Leurs adversaires, surclassés par la Roumanie (0-3), doivent réagir. Ils ont provoqué une réunion de crise, mais sans leur sélectionneur Serhiy Rebrov. Portera-t-elle ses fruits ?

Pologne - Autriche (18h)

A 18h, au stade olympique de Berlin, la deuxième levée du groupe D va débuter par un duel entre la Pologne et l'Autriche, deux sélections respectivement battues en ouverture par les Pays-Bas (1-2) et la France (0-1). Autant dire que le vaincu, s'il y en a un, pourra presque dire adieu à la qualification. Et les Polonais vont enregistrer un renfort de choix avec le retour de Robert Lewandowski, leur capitaine et meilleur buteur de leur histoire. "J'ai joué avec lui avec Munich et il était absolument incroyable. Il peut marquer de n'importe où, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur de la surface. On doit faire très attention et bien défendre sur lui", a rappelé le capitaine autrichien Marcel Sabitzer.

Pays-Bas - France (21h)

Le choc du groupe D opposera les Néerlandais aux Français vendredi soir (21h) à Leipzig, où les supporters des Oranje vont encore se déplacer en masse. Vainqueurs au forceps des Polonais (2-1), sur un but de Wout Weghorst à la 83e minute, les Bataves veulent prendre leur revanche sur les Bleus, qui les avaient battus à deux reprises en qualifications, et assurer la qualification et la première place du groupe. Un dernier objectif partagé par Didier Deschamps et ses hommes, qui ne savent pas encore si leur capitaine Kylian Mbappé, victime d'une fracture du nez, sera en mesure de tenir sa place, même masqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.