Euro 2024 : Kanté, Verbruggen, Dembélé... Les tops/flops de Pays-Bas - France

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le vendredi 21 juin 2024 à 23h40

Découvrez nos tops et nos flops à l'issue du match nul entre les Pays-Bas et la France (0-0) sur la pelouse de la Red Bull Arena de Leipzig dans le cadre de la deuxième journée du Groupe D de l'Euro 2024.

Les tops

Kanté était partout

Didier Deschamps ne s'est pas trompé en le faisant revenir en sélection. Comme lors du succès face à l'Autriche, N'Golo Kanté a démontré qu'il était indispensable aux Bleus. Précis à la passe, présent dans les duels et infatigable dans l'effort, le milieu de terrain d'Al-Ittihad a une nouvelle fois rendu une belle copie dans une rencontre loin d'être simple pour l'équipe de France. Présent de bout en bout, il a tout donné pour éviter aux Bleus une contre-performance face aux Néerlandais.

Verbruggen au rendez-vous

Si les Pays-Bas ont pris un point ce vendredi face aux Bleus, c'est en partie grâce à Bart Verbruggen. Avec quatre interventions à son actif, le gardien de Brighton a justifié sa présence dans la cage au coup d'envoi. S'il a bénéficié des imprécisions tricolores dans les duels à bout portant, il a su sortir le grand jeu quand il le fallait. Il a également su rassurer sa défense par ses interventions aériennes.

Maignan a tenu bon

Alors que l'entame de match des Bleus a été compliquée, Mike Maignan a su éviter aux siens de sombrer. Dès les premiers instants, il a frustré Jeremie Frimpong en sortant le ballon du cadre d'une belle détente. C'est ensuite Cody Gakpo qui s'est heurté au gardien de l'AC Milan, suffisamment prompt pour aller au sol afin de dévier le ballon en corner.

Les flops

Griezmann brouillon face au but

Placé un cran plus haut, Antoine Griezmann s'est beaucoup démené mais ça n'a pas été sa soirée. A deux reprises, il a eu la balle de but face à Bart Verbruggen mais la réussite n'était décidément pas avec lui ce vendredi. Servi dans le mauvais tempo par un Adrien Rabiot qui aurait sans doute dû prendre sa chance, il n'a pas pu dévier correctement le ballon. C'est ensuite sur un service de N'Golo Kanté qu'il s'est pris les pieds dans le tapis alors qu'il était seul à bout portant face au gardien néerlandais. « Il nous manque ce but », a-t-il confié après la rencontre. Il a eu deux fois l'occasion de le mettre.

L'attaque néerlandaise timide

Le quatuor Simons-Frimpong-Depay-Gakpo n'a pas été à l'honneur. Si les Néerlandais ont été dangereux en début de match, ils ont très vite subi et leur ligne offensive n'a pas pu faire de miracles. Ensemble, ils n'ont pris leur chance contre Mike Maignan qu'à six reprises avec quatre tentatives cadrées. Pour la fin de match et après l'épisode du but refusé à Xavi Simons à cause de l'absence de replacement de Denzel Dumfries, Ronald Koeman a changé son fusil d'épaule. Toutefois, l'entrée en jeu de Wout Weghorst n'a pas eu le même effet que lors du succès face à la Pologne.

Dembélé aux abonnés absents

Les belles promesses n'ont pas duré pour Ousmane Dembélé. Dans une attaque orpheline de Kylian Mbappé, l'ailier parisien s'est montré trop peu efficace et pertinent. Incapable d'accrocher le cadre sur ses deux tirs, il a pioché dans les duels et n'a pas brillé dans l'exercice du dribble, qui est souvent son point fort. A cela vient s'ajouter un nombre de ballons perdus trop important, tout comme son compère du côté droit Jules Koundé. Entré pour le dernier quart d'heure, Kingsley Coman n'a pas eu l'apport qu'espérait Didier Deschamps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.