Real Madrid : La semaine parfaite de Zidane

Real Madrid : La semaine parfaite de Zidane©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le lundi 14 décembre 2020 à 21h34

Après deux victoires, l'une en championnat et l'autre en Ligue des Champions, et à la veille d'affronter Athletic Bilbao en Liga, Zinédine Zidane et le Real Madrid viennent de connaître leur adversaire en C1, l'Atalanta Bergame. L'occasion de revenir sur une semaine pas comme les autres pour l'entraîneur français.


Zinédine Zidane est impérial, égal à lui-même. Il y a plusieurs jours, on aurait pu écrire qu'à la lecture des résultats très décevants du Real Madrid, en championnat mais surtout en Ligue des Champions, le jardin préféré des Merengue, le club de la capitale allait décider de se séparer de l'iconique entraîneur français. Mais ce serait mal connaître l'homme aux trois C1 remportées d'affilée (2016, 2017, 2018). Même quand tous les vents sont contraires, que certains de ses hommes manquent à l'appel et que le précipice semble plus que jamais le guetter, jamais il ne flanche. Les quotidiens espagnols peuvent le « persécuter » à grands coups de Unes toutes aussi accablantes les unes que les autres, l'ancien milieu de terrain ne bronche pas. D'un calme édifiant, il distille ses conseils, édulcore son discours, travaille sa patte, garante de nombreux succès par le passé du côté de Madrid. Son premier départ du club avait donné le ton. Zinédine Zidane n'est pas un entraîneur comme un autre, c'est lui qui décide quand il part et à quel moment. Il suffit de se rappeler les conditions de sa décision pour se rendre compte de son poids chez les Madrilènes.

À la faveur d'un retour et alors que les résultats cette saison demeurent, au mieux, brouillons en championnat et catastrophiques en C1, le Marseillais a démontré qu'il était toujours le tenancier de la Maison Blanche au prisme d'une semaine parfaite. Entamée par une courte mais fructueuse victoire chez le FC Séville (0-1), la série s'est brillamment poursuivie en Ligue des Champions. En ballotage défavorable avant la rencontre face au Borussia Mönchengladbach, les Merengue ont réalisé un incroyable tour de force pour inverser totalement la tendance. Portée par un grand Karim Benzema, auteur d'un doublé de la tête et plus que jamais taulier de l'équipe, la formation madrilène s'est extirpée d'une situation alarmante pour chiper la première place du groupe (2-0) et ainsi s'offrir un tirage plus clément par la suite. Tout cela, en ne gagnant que trois petits matchs en six journées pour un nul et deux défaites. Nouveau coup de maître.

Samedi dernier, lors du derby contre l'Atlético Madrid, l'enjeu était clair. Le renouveau des hommes de Zidane est-il bel et bien là ? Après un CSC de Jan Oblak et une réalisation de Casemiro, la réponse tend vers l'affirmative. Même s'il n'a pas marqué, Karim Benzema a réalisé un énorme travail offensif. AS, le quotidien espagnol, ne s'est pas trompé en le plaçant au cœur de sa Une ce lundi, mais tous les autres n'ont pas hésité non plus à redonner du crédit à l'entraîneur français. Ce dernier s'est exprimé à la veille d'affronter Bilbao, quelques heures après le tirage au sort de la Ligue des Champions qui a désigné l'Atalanta Bergame comme futur adversaire du Real. « Nous avons beaucoup de respect pour l'équipe que nous allons rencontrer, l'Atalanta Bergame. Mais ce qui m'importe, moi et mes joueurs, c'est le match de demain (ce mardi contre l'Athletic Bilbao) et nous sommes concentrés sur celui-ci. » Troisième avant la rencontre à trois points du leader, la Real Sociedad, le Real Madrid pourrait retrouver, en duo, les rênes de la Liga en cas de victoire. Et ainsi, tous les péchés seraient pardonnés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.