FFF : Le Graët a "l'intention claire" d'aller au bout de son mandat

FFF : Le Graët a "l'intention claire" d'aller au bout de son mandat©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mardi 13 septembre 2022 à 16h50

Président de la Fédération française depuis 2011, Noël Le Graët a démenti les rumeurs d'un possible départ à l'issue de la prochaine Coupe du monde. Le dirigeant s'est confié dans un entretien accordé à L'Equipe.



Noël Le Graët se trouve dans l'œil du cyclone. Le dirigeant breton est en effet au centre du scandale qui le touche lui et son institution suite aux révélations faites par le magazine So Foot. D'après la même source, il délaisserait son tablier au début de l'année prochaine.


Accusé d'harcèlement sexuel envers ses employées, Le Graët a été récemment convoqué par le Ministère des Sports afin de s'expliquer. A en croire une information de RMC Sport, le nom de Philippe Diallo a été évoqué « avec insistance » pour succéder à Le Graët en tant que président de la fédération. Mais, sondé par L'Equipe, le patron de la FFF a tenu à démentir un départ anticipé de sa fonction.

"Je n'ai pas du tout d'intention d'arrêter"

"Je n'ai pas du tout d'intention d'arrêter", a confié Le Graët alors qu'une démission lors  l'assemblée fédérale du 7 janvier prochain était évoquée. Concernant son mandat, qui s'achèvera fin 2024, le dirigeant s'est montré sûr de lui : si sa "santé reste stable" il désire rester jusqu'à la fin. "J'ai l'intention claire, nette et précise d'aller au bout de mandat, jusqu'en 2024. Je pense que je n'ai pas le droit d'aller plus loin, je ne suis pas sûr", a-t-il répondu au quotidien sportif.

La Fédération "se porte très bien" aux yeux de Le Graët

Ne souhaitant pas évoquer pour le moment les dysfonctionnements de la FFF abordés dans l'enquête de So Foot, le natif de Bourbriac a clarifié le possible débat sur sa succession, qui n'est pas ouverte. "Même pas en rêve. Il y a un président qui tient la barre et qui est en bonne santé", a-t-il indiqué, avant de clarifier ce qu'il allait dire à la ministre des Sports, ce vendredi : "Que la Fédération se porte très bien".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.