Bleus - Griezmann : "Mon rôle de vice-capitaine ne me change pas"

Bleus - Griezmann : "Mon rôle de vice-capitaine ne me change pas"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 06 septembre 2023 à 16h37

En conférence de presse, c'est Antoine Griezmann qui s'est présenté, du haut de son statut de vice-capitaine des Bleus. A la veille du match face à l'Irlande au Parc des Princes dans le cadre des qualifications à l'Euro 2024 (jeudi, 20h45), le meneur de jeu de l'équipe de France a évoqué son rôle de vice-capitaine, ses rêves de Jeux olympiques à Paris, ou encore sa relation avec Kylian Mbappé.


Antoine Griezmann s'est présenté face à la presse ce mercredi, même si Kylian Mbappé était espéré. Le vice-capitaine des Bleus a assuré qu'il n'avait pas varié de comportement avec son statut récent. "Mon rôle de vice-capitaine ne me change pas, que ça soit sur et en dehors du terrain. Je suis très ouvert, j'aime rigoler, mettre tout le monde dans le confort. Sur le terrain, j'essaie de régler deux ou trois choses tactiquement", a mis en avant le meneur de jeu, qui a également évoqué le cas d'un Kylian Mbappé rapidement décisif en ce début de saison après avoir été écarté par le PSG lors de la tournée estivale au Japon. "Il fait un très bon début de saison, j'essaie toujours de le mettre dans les meilleures conditions sur le terrain même si on a très peu de temps pour travailler à l'entraînement. On commence à se connaître. J'essaie de le trouver dans les espaces et de faire attention à ses appels. C'est un très grand joueur, une très grande personnalité", a évalué Griezmann concernant son capitaine.

"A nous de faire en sorte que Kylian ait l'esprit ouvert pour nous faire gagner"

Puis de saluer l'impact immédiat du numéro 7 du PSG avec son club, en espérant que cela soit aussi le cas pour cette rentrée des Bleus. "Il a été dans la tourmente cet été et il répond présent dès le premier match à Toulouse. Tant mieux pour nous qu'il soit là, à nous de faire en sorte qu'il ait l'esprit ouvert pour nous faire gagner". Face à l'Irlande, justement, Griezmann a mis en avant l'impératif d'afficher un état d'esprit différent de celui de mars, quand les Bleus avaient été sérieusement bougés par leur opposant. "Il faudra gagner les duels" a-t-il prévenu, avant de continuer sur une possible victoire qui rapprocherait les Bleus d'une qualification au prochain Euro en Allemagne (les Bleus occupent la tête du groupe B avec 4 victoires en 4 matchs). "Le fait de gagner demain serait très important, pas décisif. Cela nous donnerait de la confiance mais on ne peut pas terminer en roue libre. Si on perd un match, on sera critiqué, il faut toujours gagner et répondre présent peu importe l'adversaire et si on est qualifié. Il faut rendre fier les Français", a jugé Griezmann, dans des propos relatés par RMC. Un Griezmann qui, comme il y a quelques mois, a de nouveau affirmé son "rêve" de disputer les prochains JO, à Paris en 2024. "Il n'y aura que 3 joueurs et c'est un rêve, rien de plus".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.