Bleus - Deschamps : "Moulin a une chance de me remplacer"

Bleus - Deschamps : "Moulin a une chance de me remplacer"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le lundi 18 janvier 2021 à 20h55

Ne pas trop fâcher Didier Deschamps... Sinon, le sélectionneur des Bleus sait se montrer piquant, comme il l'a encore fait à l'endroit de Michel Moulin, candidat à la présidence de la FFF et qui a fait du bruit sur le cas Benzema.



Didier Deschamps, interrogé par le Figaro, a répliqué à Michel Moulin qui indiquait qu'il forcerait le sélectionneur à rappeler Karim Benzema s'il était élu président de la FFF : "Il y en a qui aiment faire le buzz... J'ai lu ses déclarations dans votre journal et je vais lui répondre, même si je sais qu'en le faisant j'alimente la machine médiatique. Ça lui sert surtout à lui, car il sait qu'il sera repris en tenant de tels propos. Ce monsieur aurait dû faire acte de candidature pour le poste de sélectionneur. Comme il a apparemment ses diplômes, il a peut-être une chance de me remplacer. Franchement, ce n'est pas sérieux. Et c'est mal me connaître. Je prends toujours mes décisions en mon âme et conscience, pour le bien de l'équipe de France."

Une fois n'est pas coutume, Didier Deschamps va même sur le terrain du sportif pour argumenter sa défense : "Regardez notre bilan chiffré sur le plan offensif. Rarement, peut-être même jamais, une attaque n'a fait preuve d'une telle efficacité que celle qui joue. Ça, c'est factuel, même si peu en parlent..." Benzema n'est plus sélectionné en équipe de France depuis 2015 et un match contre l'Arménie (4-0), où il avait d'ailleurs inscrit un doublé pour ses 28eme et 29eme buts (en 81 sélections). La sortie médiatique de Michel Moulin était arrivée jusqu'en Espagne, où Zinedine Zidane s'était fendu d'un sourire lorsqu'on lui avait demandé son avis : "C'est une très bonne nouvelle", s'était ainsi exclamé le coach des Merengue, qui a toujours été le premier défenseur de son avant-centre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.