Affaire Pogba : La mère du joueur sort du silence

Affaire Pogba : La mère du joueur sort du silence©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 17 novembre 2022 à 13h33

Également menacée par les malfaiteurs qui auraient séquestré son fils Paul, Yeo Moriba sort du silence et défend son autre fils, Mathias, qui aurait été pris dans "un piège".



Touché à une cuisse, Paul Pogba ne sera pas avec les Bleus au Qatar pour défendre le titre de champion du monde acquis il y a quatre ans en Russie. Mais il occupe toujours l'actualité, bien malgré lui, depuis le début de « l'affaire Pogba », dévoilée au grand jour après des vidéos publiées par son frère Mathias sur les réseaux sociaux, où il promettait des révélations "explosives" sur le milieu de terrain de la Juventus. Paul Pogba a porté plainte, et une information judiciaire a ensuite été ouverte pour "extorsion avec arme, enlèvement ou séquestration en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs", et Mathias avait été mis en examen et incarcéré dans cette nébuleuse affaire impliquant aussi des amis d'enfance du champion du monde. Leur mère, Yeo Moriba, également menacée par des malfaiteurs qui réclamaient pas moins de 13 millions d'euros au joueur, sort aujourd'hui du silence.

Une affaire qui lui "brise le cœur"

Et elle a expliqué à l'AFP pourquoi elle avait décidé d'évoquer l'affaire dans son autobiographie, « Et à la fin, on gagne », qui est sortie mercredi. "On m'a dit de la rajouter, au début je ne voulais pas, c'était difficile, et puis le livre était déjà fait. Mais cet épisode est arrivé... C'est très difficile d'en parler", avoue-t-elle à propos de cette affaire qui lui "brise le cœur". Pour Yeo Moriba, son fils Mathias a été pris dans "un piège, il a été manipulé, braqué par des personnes qui étaient proches de nous. On s'est senti trahis. Ce sont de gros, gros requins" qui sont attisés par "la jalousie extrême". Et elle assure que "le clan Pogba sera toujours là. Ça s'arrangera toujours, c'est la famille, ce sont des frères de lait, ils se tiendront toujours la main." Elle rappelle par ailleurs que son récit se veut "positif, il ne faut pas s'alarmer, il faut être courageux. Si tu perds le courage, tu ne peux rien faire".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.