Espagne : Luis Enrique déplore la frilosité des équipe lors du Mondial

Espagne : Luis Enrique déplore la frilosité des équipe lors du Mondial©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 30 novembre 2022 à 17h00

Dans un live sur Twitch, Luis Enrique a regretté le manque d'ambition globale lors de ce Mondial 2022. Le sélectionneur de l'Espagne a noté que les équipes n'attaquaient que lorsqu'elles étaient menées au score. Face au Japon (jeudi, 20 heures), alors qu'un nul suffirait à qualifier la Roja en 8èmes, il a assuré qu'il viserait la victoire.



Luis Enrique n'est pas un grand fan de ce qu'il voit lors de ce Mondial 2022. Le sélectionneur de l'Espagne, qui a pris la décision de faire vivre la compétition d'une façon différente en organisant plusieurs lives sur Twitch, a été sondé sur le début du tournoi. Et il a regretté le manque d'ambition de la plupart des équipes. "La première chose qu'ils devraient enseigner aux entraîneurs dans les cours d'entraîneurs, c'est que c'est un spectacle, un spectacle. Il y a 50 000 ou 100 000 mecs qui te regardent au stade, puis à la maison il y a des millions de personnes. C'est comme aller voir une pièce de théâtre et c'est ennuyeux. A la fin, il n'y aura personne dans le théâtre", a-t-il estimé, dans des propos retranscrits par RMC.

"Si on prend le Brésil en quart, on prendra le Brésil, c'est tout"

Compréhensif de l'approche défensive, car liée à l'impératif de résultats, l'ancien entraîneur du FC Barcelone a souligné son point de vue, assez différent. "Le problème, c'est que les besoins de l'entraîneur obligent par tous les Dieux de jouer la défense. Cela se voit à la Coupe du monde où ça n'attaque que lorsque vous êtes déjà menés. Je vois les choses différemment, je pense que c'est un spectacle et vous devez essayer de montrer aux gens que vous voulez jouer et faire profiter vos fans".

L'Espagne, qui a été tenue en échec par l'Allemagne (1-1) après avoir étrillé le Costa Rica (7-0), jouera sa qualification en 8èmes de finale face au Japon, jeudi soir (20 heures, heure française). En tête du groupe E avec 4 points, 1 de plus que son futur opposant, la Roja ne se contentera pas d'un match nul, qui serait suffisant afin de valider son billet pour le tour suivant. Dans un groupe "où tout le monde peut encore se qualifier", Luis Enrique a affirmé son envie de gagner. "Nous, on est une bonne équipe et on veut finir premier parce que les grandes équipes terminent premières. En huitième, on jouera contre qui on jouera, si on prend le Brésil en quart on prendra le Brésil, c'est tout. Le sport de haut niveau ne calcule pas", a-t-il affirmé, dans des propos relatés par L'Equipe. En cas de deuxième place, c'est un véritable choc qui pourrait attendre la Roja face à la Seleção ; en 8èmes, elle serait l'adversaire du premier du groupe F - actuellement la Croatie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.