CM 2030 : Le Maroc, l'Espagne et le Portugal signent l'accord de candidature

CM 2030 : Le Maroc, l'Espagne et le Portugal signent l'accord de candidature ©FRMF, Media365

Patrick Juillard, Media365, publié le jeudi 30 novembre 2023 à 13h15

Les Fédérations de football du Maroc, de l'Espagne et du Portugal ont signé officiellement l'accord de candidature pour l'organisation de la Coupe du Monde 2030.



Une nouvelle étape a été franchie mercredi pour l'organisation de la Coupe du Monde 2030. Les Fédérations des trois pays hôtes, l'Espagne, le Portugal et le Maroc, ont signé officiellement l'accord de candidature. Celui-ci représente « un engagement des trois Fédérations de football à respecter les règles et le cadre régissant le processus de candidature. Le document offre également des orientations sur les aspects techniques clés de la candidature, tels que sa promotion et ses critères d'évaluation », précise un communiqué mis en ligne sur le site officiel de la Fédération royale marocaine de football (FRMF).

Pour cette édition du centenaire, les trois pays alliés entendent livrer un tournoi qui renforce l'héritage de la Coupe du monde de la FIFA, développe le football et laisse un « héritage significatif » sur la planète football. Saluant « un moment historique pour nos Fédérations et pour le football dans nos trois pays », le président de la Fédération portugaise, Fernando Gomes s'est engagé à « l'élaboration d'une candidature et d'un plan de tournoi qui impressionneront les fans de football du monde entier et à l'organisation d'un tournoi qui sera une nouvelle expérience unique... »

2030, une édition « révolutionnaire » ?

« Nous avons hâte de travailler ensemble dès les prochains mois. Nous sommes conscients de la responsabilité considérable qui accompagne l'organisation d'une Coupe du Monde de football et nous en mesurons d'ores et déjà toute la portée. Trois pays accueilleront cette Coupe du Monde de la FIFA 2030, mais son héritage sera ressenti partout », a renchéri son homologue espagnol Pedro Rocha.

Promettant une Coupe du Monde « révolutionnaire », le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, a souligné qu'il s'agirait de la première édition « transcontinentale » et « seulement la deuxième sur l'ensemble du continent africain » (après l'Afrique du Sud en 2010, ndlr), avant de conclure. « Notre impact peut être phénoménal car notre Coupe du Monde 2030 sera un événement footballistique qui marquera un nouveau tournant. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.