Australie : Le prodige Garang Kuol (18 ans) prêt pour les Bleus

Australie : Le prodige Garang Kuol (18 ans) prêt pour les Bleus©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 22 novembre 2022 à 11h49

Plus jeune joueur australien de l'histoire de la Coupe du monde, le jeune ailier Garang Kuol (18 ans) espère réussir à avoir un impact en sortie de banc face aux Bleus mardi soir.



A tout juste 18 ans, puisqu'il les a fêtés le 15 septembre, Garang Kuol s'apprête à devenir le plus jeune joueur australien de l'histoire à jouer en Coupe du monde. Et il est le deuxième plus jeune joueur de ce Mondial qatari derrière l'Allemand Youssoufa Moukoko, qui a lui eu 18 ans dimanche. Mais pas de quoi perturber ce prodige à l'histoire singulière. "Le plus jeune Australien de l'histoire de la Coupe du monde ? C'est juste une étiquette de plus, cela ne veut pas dire grand-chose. Je dois juste performer sur le terrain, car c'est ce qui fait de moi le joueur que je suis, a-t-il expliqué vendredi devant les médias. Et je ne fais pas vraiment attention à ce qui se dit autour de moi. Je me concentre principalement sur ce que je fais sur le terrain, à l'entraînement et dans les matchs."

"Apporter ce que je sais faire"

Le joueur des Central Coast Mariners, où Usain Bolt avait fait un essai non-concluant en 2018, est né en Egypte d'une famille originaire du Soudan du Sud, avant de rejoindre l'Australie en tant que réfugié. Et il n'a pas tardé à faire ses preuves sur les terrains, compilant six buts et trois passes décisives en 13 rencontres dans le championnat australien. Le tout dans un rôle de joker qu'il occupe également en sélection. Il ne devrait d'ailleurs pas être titulaire face aux Bleus mardi soir (20h heure française), pour le début des Socceroos dans la compétition.


Mais même s'il va débuter sur le banc, Kuol, qui rejoindra Newcastle en janvier, estime qu'il peut avoir un impact, dès cette rencontre face aux champions du monde en titre. "Bien sûr, il s'agit simplement d'avoir confiance en soi, de ne rien lâcher et de conserver cet état d'esprit pour créer quelque chose et avoir un impact. Je veux juste bien jouer et apporter ce que je sais faire", a-t-il également déclaré. Les hommes de Didier Deschamps vont donc devoir surveiller de près ce « supersub » prêt à faire des dégâts face à une charnière bleue particulièrement inexpérimentée en l'absence de Raphaël Varane.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.