Coupe de France (16emes) : Lyon valide son billet aux dépens de vaillants Sochaliens

Coupe de France (16emes) : Lyon valide son billet aux dépens de vaillants Sochaliens©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 06 mars 2021 à 20h37

Face à une équipe de Sochaux qui n'a pas fait de complexe, Lyon ne s'est pas laissé surprendre et s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de France (5-2).



Une fois n'est pas coutume, Rudi Garcia avait décidé de faire tourner son effectif ce samedi face aux Lionceaux sochaliens. Trois jours après l'avoir emporté face à Rennes (1-0), dans le cadre de la 28eme journée de Ligue 1, les Lyonnais ont validé leur ticket pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Vainqueur (5-2) de son adversaire, l'OL a atteint son objectif du jour. Et pour Rudi Garcia, la satisfaction d'avoir pu compter sur de nombreux joueurs habituellement remplaçants. Rayan Cherki tout d'abord puisque le jeune joueur de dix-sept ans seulement a brillé face aux Sochaliens, y allant d'un doublé (45eme et 87eme), le tout agrémenté d'une passe décisive sur corner pour la tête ajustée de Jason Denayer (77eme). Islam Slimani a lui aussi pu se mettre en avant sur plusieurs actions. Pas toujours bien inspiré, avec par exemple une occasion en or vendangée (58eme), l'international algérien a tout de même profité de sa titularisation pour disputer l'intégralité du match et se muer en passeur décisif sur l'ultime but de Cherki. Les deux autres buts lyonnais ont été inscrits en tout début de rencontre par Djameleddine Benlamri (8eme) et Maxwel Cornet (10eme).

Sochaux s'est accroché

Mais malgré ses cinq buts, l'Olympique Lyonnais n'en a pas moins connu un moment difficile en fin de première période, encaissant un but signé Chris Bedia, sur une ouverture en profondeur de Bryan Soumare (41eme). Un duo qui a remis ça en début de second acte (56eme), profitant des largesses et du mauvais placement de la charnière centrale lyonnaise. Devant sa cage, Julian Pollersbeck a lui aussi parfois eu du mal. Un peu normal pour sa grande première en remplacement d'Anthony Lopes.

L'essentiel est fait

L'essentiel est néanmoins là pour l'OL et cette victoire satisfera Rudi Garcia qui peut désormais se reconcentrer sur la Ligue 1, objectif numéro un du club. Pour Sochaux, tout n'a pas été à jeter ce samedi, mais l'écart de niveau était trop important pour espérer faire davantage que mordiller les mollets lyonnais. Les Lionceaux n'étaient pas encore assez grands.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.