Huit matchs sans supporters visiteurs ce week-end, dont trois en Coupe de France

Huit matchs sans supporters visiteurs ce week-end, dont trois en Coupe de France ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 08 décembre 2023 à 09h54

En cette fin de semaine, la Ligue 1 ne sera pas la seule concernée par les interdictions de déplacement des fans adverses.



Conséquence du drame ayant conduit à la mort d'un supporter nantais la semaine dernière, en marge du match entre le FCN et l'OGC Nice, les autorités ont décidé de huit interdictions de déplacement ce week-end. Cinq en Ligue 1 pour les rencontres Montpellier - Lens (vendredi à 21h), PSG - Nantes (samedi à 21h), Nice - Reims (dimanche à 13h), OL - Toulouse (dimanche à 17h05) et Lorient - OM (dimanche à 20h45), mais aussi trois samedi pour le huitième tour de Coupe de France et Angoulême - Bordeaux (à 14h), le choc ASSE - Nîmes (à 15h) et enfin Saint-Méziéry - Auxerre (à 17h).

Bordeaux : "Au-delà du raisonnable"

Pour ce dernier affrontement, qui peut paraître banal puisqu'il s'agit du déplacement d'un club de Ligue 2 chez un homologue de Régional 1 (sixième division), la préfecture de l'Aube a tout de même décidé d'agir en raison des antécédents entre les fans de l'AJA et ceux de l'ESTAC, puisque cette affiche se tiendra au stade de l'Aube. Le match avait été classé à 3/5 sur l'échelle des risques, or le ministère de l'Intérieur a préconisé l'interdiction de déplacement pour toutes les rencontres classées et ce quel que soit le niveau de dangerosité. Les regrets sont globalement unanimes, par exemple à Lens ou à Bordeaux.

"Une réunion s'est tenue mardi, au cours de laquelle la venue des supporters sang et or n'a aucunement été remise en cause, et cette interdiction formulée le lendemain apparaît comme une décision prise de manière discontinue, estime ainsi le RC Lens. A 72 heures de la rencontre, une annulation tardive de ce type a des conséquences irréversibles sur des centaines de réservations (transport, hébergement) effectuées bien en amont. Le Racing est un club historique et populaire qui promeut le supportérisme et sa ferveur joyeuse, et a une pleine conscience de sa responsabilité, celle de s'inscrire et d'œuvrer dans l'unité du football français." A Bordeaux, on dénonce un arrêté "au-delà du raisonnable", en rappelant que de nombreux habitants d'Angoulême supportent les Girondins et qu'ils "n'entrent ainsi pas dans le cadre d'un contrôle des déplacements". Le club aquitain réclame "une réflexion plus profonde", alors que les Ultramarines ont d'ores et déjà appelé à effectuer quand même le déplacement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.