Borussia Dortmund

PSG : Marquinhos rassure sur l'état d'esprit

PSG : Marquinhos rassure sur l'état d'esprit©Panoramic, Media365

, publié le 18 septembre

En conférence de presse, Marquinhos confirme qu'à l'approche de la C1, l'atmosphère qui règne dans le vestiaire est identique à celle des dernières années malgré un début de saison mitigé et un effectif en partie renouvelé.



Ce mardi, à 21h, le Paris Saint-Germain fera son entrée en lice en Ligue des Champions face au Borussia Dortmund. Pour le club de la capitale, il est important de bien débuter une phase de groupe qui s'annonce rude avec les présences de l'AC Milan, de Newcastle et, donc, du Borussia. De plus, le PSG n'a pas débuté sa saison de la meilleure des manières. Après deux matchs nuls, les Parisiens ont enchaîné deux victoires mais ont également connu leur première défaite de la saison vendredi, face à l'OGC Nice (2-3).

Cependant, ses adversaires européens ne sont pas non plus en confiance. Le Borussia Dortmund est actuellement 7ème de Bundesliga tandis que Newcastle pointe à la 11ème place du championnat anglais. L'AC Milan est 3ème de Série A mais vient de connaître sa première (lourde) défaite dans le derby milanais (5-1).

"On sait où on va"

L'effectif du Paris Saint-Germain qui s'apprête à entamer l'édition 2023/2024 de la Ligue des Champions est bien différent de celui de l'an passé. Sans Lionel Messi, Neymar, Marco Verratti et Sergio Ramos mais avec Randal Kolo Muani, Ousmane Dembélé, Manuel Ugarte, Lucas Hernandez et Milan Skriniar, le vestiaire parisien se veut serein comme en témoigne son capitaine Marquinhos : "On est toujours très calme. Il y a plus de bruit à l'extérieur qu'à l'intérieur. On a l'habitude, on s'approche de la Ligue des champions et des matchs importants. On connait ça, ça commence à tirer de tous les côtés. Il n'y a que des grands joueurs dans le vestiaire qui savent qui et comment on est. On sait où on va." Le défenseur brésilien assure également qu'il n'y a aucune panique par rapport à la défaite face aux Aiglons : "La vérité, on la connaît. On ne se cache pas. Si on n'est pas bien, on le sait. 0n se parle. On a perdu le dernier match. On a tout de suite regardé ce qu'on pouvait améliorer. Le lendemain, le coach nous a montré des choses à travailler. Il faut continuer comme ça".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.