CAN : Le Sénégal ne s'enflamme pas

CAN : Le Sénégal ne s'enflamme pas©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le lundi 31 janvier 2022 à 13h25

Sadio Mané et ses coéquipiers se projettent déjà sur leur demi-finale contre le Burkina Faso, mais ils ne veulent pas s'enflammer.



Soulagés et disponibles : les joueurs du Sénégal ont pris le temps de revenir sur leur qualification pour les demi-finales de la CAN, qui les verra affronter le Burkina Faso, mercredi à Yaoundé. Auteur du deuxième but, son premier en équipe nationale depuis deux ans, Cheikhou Kouyaté avait le sourire, sans sombrer dans le moindre triomphalisme. « On savait qu'ils venaient sans pression. C'est un match qu'on a bien géré avec une belle victoire méritée à la fin. On n'a pas eu peur », a réagi le joueur de West Ham.

Désigné homme du match, Nampalys Mendy rendait hommage à Aliou Cissé. « On a appliqué parfaitement les consignes du coach. On savait que c'était une équipe joueuse. Qu'il fallait être patients et mettre les occasions au fond quand on en avait. C'est ce qu'on a su faire. » Un même sentiment du devoir accompli chez l'attaquant Boulaye Dia : « On a bien préparé ce match, bien contrôlé la première mi-temps, sans être trop inquiété. On a ouvert le score, et puis on a pris un but à l'entame de la deuxième mi-temps, mais cela ne nous a pas fait douter, on a repris le contrôle et on gagné 3-1. Tout le monde est content, les changements ont apporté. »

« Une très belle victoire » pour Sadio Mané

Sadio Mané ne réfute pas l'idée d'une montée en puissance. « Il faut. On a dû franchir beaucoup d'obstacles, avec beaucoup de Covid et de blessés, ce qui ne nous a pas facilité les choses. » Dernier à sortir des vestiaires, Sadio Mané saluait pour conclure une « très belle » victoire. "On est contents. On a fait le match qu'il fallait », se félicitait le joueur de Liverpool, qui a croisé dans les couloirs du stade son coéquipier chez les Reds, Mohamed Salah.

Avant peut-être de se retrouver en finale, les deux hommes ont un obstacle à franchir. Programmée mercredi (20h), la demi-finale entre le Sénégal et le Burkina Faso ne laisse pas de place au relâchement. "On va bien préparer cette demi-finale, assure Boulaye Dia. On a un jour de récupération en moins, donc on va vite se projeter sur ce match, dès demain. Là on profite de la victoire, mais il faut vite se reconcentrer, car mercredi va arriver très vite. On va se préparer comme il se doit. » « On sait bien que le Burkina Faso est une belle équipe, et que pour gagner ce match-là il faudra être à 200%, renchérit Cheikhou Kouyaté. Dans ce tournoi-là il n'y a pas de favori. Si tu veux gagner il faut être à 200%. » Pour le Sénégal, cela paraît mieux barré qu'au premier tour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.