Mexique-Costa Rica interrompu pour cris homophobes

Mexique-Costa Rica interrompu pour cris homophobes©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 04 juin 2021 à 16h09

La demi-finale de la Ligue des Nations de la Concacaf a dû être interrompue pendant plusieurs minutes en raison de cris homophobes jeudi soir.

Qualifié pour la finale de la première édition Ligue des Nations de la Concacaf, le Mexique a vu son succès terni par le comportement de certains de ses supporters. Jeudi soir à Denver, «El Tri» était opposé au Costa Rica lors d'une demi-finale très accrochée, qui s'est décidée aux tirs au but (0-0, 5 t.a.b. à 4). Mais en fin de première période, la rencontre a été interrompue en raison de cris homophobes, pendant trois minutes comme le stipule le règlement de la Concacaf. Et ce car des supporters mexicains ont multiplié les cris homophobes à l'encontre du portier adverse. Leur fédération les avait pourtant mis en garde lors des jours précédant la rencontre. Car cette (bien mauvaise) habitude ne date pas d'hier. La FIFA a déjà infligé des amendes au Mexique pour des faits du même type, et une procédure avait été ouverte suite à des cris similaires lors de la Coupe du monde 2018.


Jeudi, des annonces ont été effectuées, en vain, au micro du stade Empower Field at Mile High, antre des Denver Broncos (NFL). En vain. Et après l'interruption du match, plusieurs supporters mexicains ont été exclus de l'enceinte en raison "de propos discriminatoires". Le match, tendu, a pu aller à son terme, et c'est l'ancien portier ajaccien Guillermo Ochoa qui en aura été le héros, en repoussant le dernier tir au but, du Costaricain Allan Cruz. "Le football est comme ça, il faut souffrir pour gagner, même aux tirs au but, a déclaré après la rencontre « Memo », qui n'a pas commenté ce nouvel incident. Et on est prêts pour la finale. On a travaillé pour ça. Et notre but était d'arriver en finale. On va essayer de remporter le trophée maintenant." En finale, les Mexicains seront opposés dimanche aux Etats-Unis, vainqueurs un peu plus tôt dans le même stade du Honduras (1-0), sur une réalisation de l'ancien Rémois, Castelroussin et Rennais, Jordan Siebatcheu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.