Corée du Sud : Heung-min Son présente ses excuses après son altercation avec Kang-in Lee

Juba Touabi, Media365, publié le mercredi 21 février 2024 à 12h45

Dans une ambiance empreinte de réconciliation, Heung-min Son, étoile de Tottenham et guide de l'équipe nationale sud-coréenne, a exprimé ses regrets suite à une mésentente avec Kang-in Lee, le jeune prodige du Paris Saint-Germain.

L'incident est survenu lors de la récente Coupe d'Asie des Nations au Qatar. Cette friction, qui a culminé par la blessure accidentelle de Heung-min Son, a secoué le moral de l'équipe avant une défaite inattendue contre la Jordanie en demi-finale. Kang-in Lee, face à une vague de critiques et un désaveu public, a choisi l'humilité en allant jusqu'à Londres pour demander pardon à Heung-min Son, soulignant la profondeur de leur lien et le respect mutuel qui les unit.

Dans un geste d'apaisement et de leadership, Heung-min Son a invité à la clémence envers son coéquipier, marquant l'épisode d'une volonté de rédemption et d'unification. « Je suis sincèrement désolé d'avoir causé des problèmes et je travaillerai encore plus dur pour faire grandir l'équipe nationale. Kang-in a traversé des moments très difficiles après cet incident. S'il vous plaît, pardonnez-lui », a-t-il écrit sur ses réseaux sociaux.

L'heure de la réconciliation

La publication d'une photographie des deux joueurs, sourires aux lèvres, scelle leur volonté commune de tourner la page et de se concentrer sur l'avenir. S'il regrette la tournure des événements, le capitaine des Spurs est persuadé qu'il s'est bien comporté dans cette affaire. « Si la même situation se reproduisait, j'agirais de la même façon, car c'est l'un des devoirs du capitaine », a-t-il ajouté.

L'international sud-coréen du Paris Saint-Germain, Kang-in Lee, de son côté, a réitéré ses excuses, reconnaissant ses erreurs et l'impact négatif de ses actions sur l'équipe. « Mes pensées à courte vue et mon comportement inapproprié ont déçu Son, l'équipe nationale et les fans de football », a-t-il lui aussi écrit sur ses réseaux sociaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.