CDM 2022 : Plusieurs joueurs uruguayens sanctionnés par la Fifa

Clément Pédron, Media365, publié le samedi 28 janvier 2023 à 09h44

Un mois après la fin de la Coupe du monde, la commission de discipline de la Fifa a rendu ses délibérés après l'ouverture de plusieurs procédures disciplinaires, notamment à l'encontre de l'Uruguay. La fédération locale et plusieurs joueurs ont été sanctionnés en raison du comportement de certains après l'élimination contre le Ghana.

L'Uruguay n'est pas sorti grandi de sa récente Coupe du monde au Qatar. En dehors de leur troisième place obtenue dans le groupe H derrière le Portugal et la Corée du Sud, les Sud-Américains ont fait parler d'eux mais pas pour les bonnes raisons. Lors du dernier match de poules contre le Ghana, décisif pour la suite de la compétition, la Céleste a certes empoché le match mais il lui manquait un but de plus pour pouvoir accéder aux huitièmes de finale, le 2 décembre dernier. Et un épisode a particulièrement marqué cette rencontre. Peu avant l'heure de jeu, l'arbitre officiel Daniel Siebert (Allemagne) a consulté la VAR pour une potentielle faute sur Darwin Nunez dans la surface de réparation. Après visionnage des images, il avait fini par ne pas accorder de penalty à l'Uruguay alors que tous les Bleu et Blanc s'étaient réunis autour de l'homme en noir. Ce dernier a par la suite, été invectivé, après le coup de sifflet final, par plusieurs éléments de la Céleste, avec une attitude très menaçante. Pour couronner le tout, Cavani avait violemment frappé l'écran de VAR utilisé par l'arbitre central lorsqu'il en a besoin. Ce vendredi, la commission de discipline de la Fifa a rendu ses décisions.


Suspension, amende et TIG

La Fifa a décidé de sanctionner la fédération uruguayenne ainsi que quatre de ses joueurs. La première a été rendue « responsable du comportement discriminatoire de ses supporters » ainsi que de la conduite de ses internationaux. En conséquence, elle devra respecter un huis clos partiel lors de la prochaine rencontre de la Céleste au calendrier FIFA. Elle doit également payer une amende de 50 000 francs suisses (environ 50 000 euros). Parmi les joueurs concernés par les sanctions individuelles, on retrouve José Maria Giménez, Edinson Cavani, Fernando Muslera et Diego Godin, visés par une enquête pour « mauvaise conduite », « comportement offensant et violations des principes de fair play », notamment envers l'arbitre. Giménez et Muslera ont écopé chacun de 4 matchs de suspension, de 20 000 francs suisses d'amende (environ 20 000 euros) et de « travaux d'intérêt général au service de la communauté du football » tandis que Cavani et Godin ont pris chacun un match de suspension, 15 000 francs suisses d'amende (15 000 euros) et des travaux d'intérêt général.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.