Arabie saoudite : Bounou se confie sur sa dépression

Clément Pédron, Media365, publié le samedi 13 avril 2024 à 14h29

Invité à s'exprimer lors d'une tournée médiatique après la victoire d'Al-Hilal en Supercoupe d'Arabie saoudite contre Al-Ittihad (4-1), Yassine Bounou a révélé les dessous de son départ de Séville. Le portier marocain a notamment confié avoir souffert de dépression.

De l'aveu de tous ou presque, c'était l'un des transferts les moins attendus de l'inter-saison. L'été dernier, Yassine Bounou (31 ans) a quitté Séville et l'Andalousie après quatre ans de bons et loyaux services pour Al-Hilal en Arabie saoudite. Le gardien avait été séduit par le discours du futur club de Neymar et ce alors que plusieurs écuries européennes s'intéressaient à lui. Le Real Madrid avait fortement songé au Marocain pour remplacer Thibault Courtois ou encore le Bayern Munich pour suppléer Manuel Neuer. Mais en dépit de ces appels du pied, le portier des Lions de l'Atlas a préféré rejoindre un championnat plus exotique alors en expansion, comme plusieurs autres joueurs du Vieux Continent. Pour beaucoup, l'argent a été l'un des leviers si ce n'est le premier pour accepter les propositions des formations de Saudi Pro League. Mais pas pour Yassine Bounou, à en croire ses révélations.

Jeudi dernier, son équipe s'est imposée à l'occasion de la finale de la Supercoupe d'Arabie saoudite contre Al-Ittihad (4-1). Après ce sacre, le portier a participé à une tournée médiatique et a notamment révélé les dessous de son transfert. Le Marocain a avoué avoir souffert de dépression durant sa période sévillane. « Je n'étais pas bien, a d'emblée annoncé Bounou. Ce n'était pas moi. Je suis entré dans la dernière année avec des problèmes familiaux. J'ai dû puiser ma force et toute mon expérience, mais je n'ai pas pu parce qu'émotionnellement, je ne pouvais pas rester ici. J'avais besoin d'un changement pour ma santé mentale. Vous ne pouvez pas être dans un endroit sachant que vous ne devriez pas y être. Je n'avais pas beaucoup de vie en dehors du football. M'entraîner, sortir le chien, faire une sieste, puis penser à l'entraînement du lendemain...»

Toujours une affection pour Séville

Conscient de sa situation personnelle, dans le but de se protéger et après 124 rencontres avec le Séville FC, le Marocain a décidé de voir autre chose en signant avec Al-Hilal. Pour autant, il garde toujours autant d'affection pour son club avec lequel il a remporté deux Ligue Europa en 2020 et en 2023. « C'est de l'amour pour le club, c'est plus honnête de ne pas être là quand on ne peut pas donner ce qu'il faut, a convenu le portier aux 65 sélections avec le Maroc. Tout ce qu'ils m'ont donné était incroyable, je vais le garder pour toujours. Je les aime beaucoup et ils ont et auront un frère qui aime Séville autant qu'eux. Tant que nous serons ici, nous ne laisserons jamais Séville sombrer d'une manière ou d'une autre. » Avec Al-Hilal, Bounou a participé à 34 rencontres pour 19 clean-sheets et 19 buts encaissés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.