Man Utd : Neville n'a "jamais vu un geste aussi parfait que celui de Garnacho"

Man Utd : Neville n'a "jamais vu un geste aussi parfait que celui de Garnacho" ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 27 novembre 2023 à 21h35

Dès la troisième minute d'Everton - Manchester United, dimanche (0-3), la grâce a frappé le jeune attaquant de Manchester United (19 ans).



Alejandro Garnacho a ébloui toute l'Europe du football, et même le monde au vu de la cote de popularité toujours exceptionnelle de Manchester United à travers la planète entière, en ouvrant le score à Everton (0-3) de manière géniale dimanche à Goodison Park, d'un ciseau retourné d'une rare pureté qui rappelle celui de Cristiano Ronaldo à Turin en 2018 (le deuxième but d'un 0-3 en quarts de finale aller de Ligue des Champions, avec le Real Madrid sur le terrain de la Juventus). Mais chez les fans de MU, c'est surtout celui de Wayne Rooney qui est immédiatement revenu en tête, en 2011 lors du derby contre Manchester City (2-1). Et encore...

Fernandes : "C'est dingue, c'est d'un autre monde"

"J'y étais, pour autant je ne pense pas avoir vu un geste aussi parfait dans un stade que celui de Garnacho", juge ainsi Phil Neville, consultant Sky Sports et légende des Red Devils, qui était encore le coéquipier de Wayne Rooney il y a près de treize ans (pour sa dernière saison en tant que joueur). "Pour être honnête, je n'arrive pas à y croire. Je n'avais pas vu comment il avait marqué, j'ai juste entendu la foule et je me suis dit 'Oh, mon Dieu'. C'est un but magique, on va le revoir quelques fois cette saison, c'est un des plus beaux que vous verrez de votre vie. Je ne pense pas qu'on puisse faire mieux, c'est absolument spectaculaire, un moment de classe mondiale. Il a dû s'éloigner du but de quelques mètres avant de s'élever."

Erik ten Hag, l'entraîneur du jeune international argentin (né en Espagne puis formé à l'Atlético avant MU, il a représenté la Roja en U18 avant de bifurquer vers l'Argentine, le pays de sa mère), parle lui aussi de "classe mondiale" : "C'est déjà le but de la saison. Mais s'il veut être comme Wayne Rooney ou Cristiano Ronaldo, il doit marquer 20 ou 25 buts chaque année en Premier League. Ce n'est pas facile, il faut travailler dur et se faire mal. Il y a donc beaucoup à faire, mais il en a le potentiel." Son capitaine Bruno Fernandes se contente, lui, de rester pantois : "C'est superbe, dingue, il n'y a pas de mot pour décrire ça. C'est d'un autre monde, quelque chose de spécial venant d'un gamin spécial."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.