Guerre en Ukraine : Lewandowski rompt son contrat avec Huawei

Guerre en Ukraine : Lewandowski rompt son contrat avec Huawei©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le lundi 07 mars 2022 à 22h52

Robert Lewandowski, l'attaquant du Bayern Munich et de la Pologne, a pris la décision de mettre fin à son partenariat avec Huawei, le géant chinois des télécoms, accusé de collaborer avec la Russie dans sa guerre menée en Ukraine.


Robert Lewandowski a effectué une décision forte dans le contexte actuel de la guerre Ukraine-Russie. L'attaquant du Bayern Munich et de la Pologne a rompu sa coopération avec le géant chinois des télecoms Huawei, accusé par des médias de collaborer avec la Russie. Si la société a qualifié de "fake news" les accusations, l'agent du deuxième au classement du Ballon d'Or a exprimé un avis bien différent. "Nous avons pris aujourd'hui la décision de mettre fin à la coopération marketing entre Robert Lewandowski et la marque Huawei. Ainsi, la réalisation de toutes les prestations promotionnelles a été suspendue de notre part", a commenté Tomasz Zawislak, dans un communiqué envoyé à l'AFP.

Lewandowski : "J'espère que le monde entier va soutenir l'Ukraine"

La décision de cette rupture serait liée à un article du quotidien britannique Daily Mail, accusant Huawei d'avoir aidé la Russie à sécuriser son internet face à des attaques des hackers pro-ukrainiens, selon les médias polonais. Un rapport publié sur un site internet chinois cité par le Daily Mail dans son article a depuis disparu de la toile. Par le biais d'un communiqué, Huawei a expliqué regretter "la fin de son partenariat avec Robert Lewandowski. Nous apprécions notre coopération de plusieurs années et lui souhaitons beaucoup de succès dans l'avenir". Ensuite, la branche polonaise du groupe chinois a affirmé son opinion sur la publication du Daily Mail : une "fake news", "les informations qu'elle contient ne sont pas vraies".


Capitaine de la Pologne, Lewandowski a déjà exprimé son avis sur la guerre menée par la Russie en Ukraine. "Le monde ne peut pas accepter ce qui se passe là-bas. J'espère que le monde entier va soutenir l'Ukraine", disait-il le premier samedi suivant l'attaque russe. Exclue de la Coupe du monde 2022, même si elle a annoncé qu'elle allait faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) afin d'être réintégrée, la Russie devait affronter la Pologne, le 24 mars en demi-finale de barrages.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.