Pourquoi un départ du Danemark ?

Pourquoi un départ du Danemark ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 30 juin 2022 à 15h57

Le Tour de France va s'élancer du Danemark, vendredi. Mais pourquoi un tel choix ?



Après une longue année d'attente, les fanas de vélo trépignent d'impatience. La plus grande course cycliste du monde approche à grands pas pour leur plus grand bonheur. En plus, elle va s'élancer un jour plus tôt que d'habitude. Le Tour de France débute ce vendredi 1er juillet au lieu du traditionnel samedi et se terminera de façon plus classique, le dimanche 24 juillet sur les Champs-Elysées de Paris. Mais cette 109eme édition recèle une grosse particularité pour son coup d'envoi : elle va partir du Danemark, soit le 24eme départ de la Grande Boucle à l'étranger. Mais pourquoi donc un départ dans ce pays, à Copenhague précisément ?

Le Danemark fou de vélo

Car, déjà, le Danemark souhaitait accueillir le Tour de France depuis longtemps. La ville d'Herning postulait déjà en 2004. En 2016, la candidature pour organiser le Tour est ensuite arrivée, et l'idée a pris corps. Jusqu'à l'officialisation en 2019. « Le premier ministre de l'époque était allé sur le Tour, se souvient Christian Prudhomme, le directeur du Tour. Je ne me souviens pas d'autres hommes politiques venus alors que ça n'était pas dans leur pays. Et la reine des Danois, dans ces vœux de cette nouvelle année, a même évoqué le Tour ! La dernière fois qu'elle avait parlé de sport, c'était après le titre des footballeurs danois à l'Euro 92. Tout ça dit beaucoup... »


Copenhague est surnommée la « capitale mondiale du vélo » en raison de ses pistes cyclables. Mais les Danois ne font pas que pratiquer, ils suivent également la compétition et regardent énormément le Tour de France. Les organisateurs de la Grand Boucle ont ainsi voulu récompenser une ville et un pays dingues de vélo. « Imaginez, en part de marché, le Tour de France fait 60,4 % au Danemark, ce qui veut dire que 60 % des Danois qui regardent la télé en juillet regardent le Tour ! Pour comparer, c'est 39,4 % en France ! », s'enflamme Prudhomme. Ce choix du Danemark a aussi été pensé pour promouvoir le Tour et la France.

6 millions d'euros facturés au Danemark

Sportivement aussi, ce choix original se défend. La nouveauté provoque de l'incertitude chez les coureurs. Samedi, lors de la 2eme étape avant l'arrivée à Nyborg, un pont de 18 kilomètres exposé aux vents et reliant les deux îles du Danemark sera emprunté par les coureurs, ce qui pourrait engendrer des bordures et des cassures. « C'est un truc absolument fou, c'est du jamais-vu ! », lâche Christian Prudhomme. Enfin, le choix d'un départ à l'étranger a été fait pour un motif financier. D'après Ouest-France, ASO, l'organisateur du Tour de France, facture environ 6 millions d'euros ce grand départ au Danemark. A titre de comparaison, la Bretagne avait déboursé 3M€ l'an passé, soit deux fois moins.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.