La course est-elle déjà pliée ?

La course est-elle déjà pliée ?©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 09 juillet 2022 à 13h06

Déjà vainqueur jeudi, Tadej Pogacar s'est encore illustré vendredi à la Planche des Belles Filles. Le grand favori est-il déjà lancé vers un nouveau triomphe ?



Double tenant du titre du Tour de France, Tadej Pogacar porte déjà le Maillot Jaune après une semaine de course. Déjà grand à Longwy, le Slovène s'est imposé vendredi à la Planche des Belles Filles . Costaud sur le chrono, sur les pavés et au sprint, Pogacar a également affiché sa force en montagne. Impressionnant, le coureur de l'équipe UAE Team Emirates frappe partout. Comme le « cannibale » Eddy Merckx (5 fois vainqueur) qui voit en lui son successeur. Après une semaine de course, Pogacar compte 35 secondes d'avance au classement général sur Jonas Vingegaard et 1'10 sur Geraint Thomas. Il est si fort... Pour autant, ce Tour 2022 est-il donc déjà plié ?

Vingegaard à l'affût

Vingegaard l'a attaqué dans le mur de poussière de la Super Planche des Belles Filles à 200 mètres de la ligne puis il a flanché à une dizaine de mètres de l'arrivée, supplanté par Pogacar. Bien que dominé, le Danois n'était pas abattu et demeure dans le coup car l'écart de 35'' reste faible. « J'étais si proche du but, c'est dommage mais au fond, je ne suis pas accablé par cette 2eme place », a reconnu Vingegaard qui semble le plus à même de pouvoir inquiéter son rival slovène d'ici la fin du Tour de France. « Ça va être un très gros adversaire. Aujourd'hui, il est probablement le meilleur grimpeur au monde, il est très complet et possède une grosse équipe à ses côtés », a relevé Pogacar au sujet du représentant de la Jumbo-Visma.


Pogacar pourrait souffrir de la canicule

Déjà 2eme de la Grande Boucle l'an dernier et propulsé sur le devant de la scène après l'abandon de Primoz Roglic, Vingegaard, seul rival sous la minute après 7 étapes, pourrait être aidé par le dernier vainqueur du Critérium du Dauphiné, 13eme du général à 2''45, qui accepte de se muer en équipier. « Jonas a les moyens de remporter le Tour. La route est encore longue jusqu'à Paris et je vais être au rendez-vous pour l'aider », a indiqué Roglic. Et puis, Pogacar pourrait souffrir des grosses températures qui s'annoncent ces prochains jours en France. Le jeune coureur de 23 ans n'est pas très friand des grandes chaleurs... Alors, Pogacar sûr d'être en jaune sur les Champs-Elysées au soir du 24 juillet ? Rien n'est jamais certain en sport, surtout deux semaines avant...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.