Giro 2023 : Hindley indécis sur sa participation

Giro 2023 : Hindley indécis sur sa participation©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 18 octobre 2022 à 09h40

A la suite de la révélation du parcours de l'édition 2023 du Giro, son tenant du titre Jai Hindley a confié son sentiment mais surtout son indécision concernant une éventuelle participation à l'épreuve.



Le Giro 2023 s'annonce corsé. Avec sept arrivées au sommet et trois contre-la-montre, dont un en côte à la veille de l'arrivée à Rome, le 106eme Tour d'Italie pourrait attirer la crème du cyclisme international. Vainqueur l'an passé à Vérone, Jai Hindley n'a pas échappé aux questions quant à une éventuelle présence dans les Abruzzes le 6 mai prochain mais l'Australien a préféré réserver sa réponse pour encore quelques semaines. « Je n'ai pas encore pris de décision et on n'en a pas encore trop parlé avec l'équipe. C'est donc difficile à dire, a-t-il confié dans des propos recueillis par le site spécialisé Cyclingnews avant d'admettre qu'un autre Grand Tour pourrait l'attirer. En fin de compte, ça dépendra de ce à quoi ressemblera le parcours du Tour de France. » Néanmoins, le coureur de l'équipe Bora-Hansgrohe admet que « se présenter au départ du Giro en tant que tenant du titre, c'est quelque chose d'autre » et cela pourrait le tenter de se battre à nouveau pour le maillot rose.

Hindley : « Ce n'est pas l'idéal pour moi »

Un autre élément pourrait le pousser à s'engager sur le Giro, le fait même que la région des Abruzzes, où il a fait ses débuts en Europe, accueille la « Grande Partenza » de cette édition 2023. « A chaque fois que je retourne dans les Abruzzes et que je sens l'odeur des arrosticini au bord de la route, ça me rappelle un peu la maison », a confié l'Australien. Mais le fait que les organisateurs aient prévu plus de 70 kilomètres de contre-la-montre pourrait également être un frein à ses velléités de doublé sur la « Corsa Rosa ». « C'est probablement trois de plus que j'apprécierais. Mais ce n'est pas moi qui met au point le parcours, je vais donc le prendre comme il est, a confié Jai Hindley en se montrant philosophe. Lors de l'édition 2020, il y a eu trois étapes contre-la-montre et j'avais pu finir deuxième. De plus, je pense être m'être un peu amélioré dans l'exercice depuis. Il est évident que ce n'est pas l'idéal pour moi mais on ne peut pas toujours avoir ce que l'on veut. »


Hindley voit Evenepoel comme candidat au titre

Malgré tout, l'avant-dernière étape disputée sous forme de contre-la-montre sur les pentes du Monte Lussari (7,3km à 12,1%) et ses rampes à 22% seront l'absolu juge de paix. « Pour ce qui est du dernier chrono, ça me plait, a assuré Jai Hindley. Les étapes contre-la-montre en côte ont été un peu oubliées au fil des années mais elles sont plutôt intéressantes. Si vous n'avez plus les jambes pour ce dernier chrono, ça peut vous coûter la course. » Mais la principale inconnue sera la présence ou non de Remco Evenepoel au départ de ce Giro 2023. Vainqueur de la dernière Vuelta, le champion du monde pourrait faire un retour sur les routes italiennes avant de se focaliser sur le Tour de France en 2024. Mais ce n'est pas ce qui pourrait influer sur la décision de Jai Hindley. « Quel que soit son choix, il sera toujours candidat au titre et une menace, a assuré l'Australien. Il a pleinement mérité sa victoire sur la Vuelta. Il a réalisé une véritable démonstration de force. Les trois Grands Tours sont tous très difficiles et vous ne les gagnez pas par accident. » Ce dont Jai Hindley peut témoigner.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.