UAE Team Emirates : Le Tour d'Italie, une possibilité en 2022 pour Tadej Pogacar

UAE Team Emirates : Le Tour d'Italie, une possibilité en 2022 pour Tadej Pogacar©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 09 mars 2021 à 21h10

En marge du départ de l'édition 2021 de Tirreno-Adriatico, Tadej Pogacar a confié à la presse qu'il n'était pas opposé à l'idée de participer au Tour d'Italie en 2022.

Pour la première fois depuis ses débuts professionnels, Tadej Pogacar va courir en Italie. Le vainqueur du dernier Tour de France sera, en effet, au départ de l'édition 2021 de Tirreno-Adriatico, qui s'élance ce mercredi de Lido di Camaiore. Mais l'idée d'arpenter les routes italiennes pour une période plus longue n'est pas une perspective qu'il écarte d'emblée, devant toutefois composer avec ses objectifs pour la saison 2021. « Cette saison, je vais faire le Tour de France, les Jeux Olympiques et probablement la Vuelta. Donc peut-être que le temps de faire le Giro sera venu l'année prochaine, a déclaré face à la presse le coureur de l'équipe UAE Team Emirates. Par le passé, je n'ai couru en Italie que lors de courses par étapes en juniors ou en moins de 23 ans. Mais j'adore courir ici, la cuisine est vraiment bonne et les fans sont également fantastiques. » Après avoir pris la septième place des Strade Bianche le week-end dernier, Tadej Pogacar sera sur la « course des deux mers » pour peaufiner sa préparation en vue de ses objectifs.

Pogacar : « J'arrive ici en bonne forme »

Satisfait de sa performance sur les chemins de terre autour de Sienne et admiratif de la performance de Mathieu Van der Poel, le Slovène se montre optimiste quant à cette semaine italienne. « Nous verrons bien comment ça va se passer. J'arrive ici en bonne forme, assure le leader de l'équipe UAE Team Emirates. J'espère enregistrer de bons résultats et essayer d'aller jouer la victoire. Nous avons emmené une bonne équipe. » Si son changement de statut a augmenté ses responsabilités, Tadej Pogacar a surtout salué la confiance que son équipe a placé en lui avec un contrat courant jusqu'en 2026. « C'est assez nouveau dans le cyclisme mais c'est bon autant pour moi que pour l'équipe, assure le Slovène. Je me sens bien ici, ils me font confiance et j'ai confiance en eux. Donc, en ce qui me concerne, avoir un contrat plus long est quelque chose qui me convient. » De quoi aborder les mois à venir avec une confiance au maximum.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.