Piste - Championnats d'Europe : L'Allemagne et les Pays-Bas n'iront finalement pas en Biélorussie

Piste - Championnats d'Europe : L'Allemagne et les Pays-Bas n'iront finalement pas en Biélorussie©Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le mercredi 26 mai 2021 à 19h00

Après les derniers événements qui se sont déroulés en Biélorussie, l'Allemagne et les Pays-Bas ont décidé de se retirer des championnats d'Europe de cyclisme sur piste, qui auront lieu le mois prochain dans le pays.



Les pays concernés n'ont pas tardé avant de réagir. Ce mercredi, les Fédérations allemande et néerlandaise de cyclisme ont effectué une annonce similaire. En effet, ces deux pays ont décidé de se retirer officiellement des championnats d'Europe de cyclisme sur piste, qui se dérouleront à la fin de ce mois de juin, du côté de la Biélorussie. Ces derniers jours, ce pays fait la Une de l'actualité, après notamment le détournement d'un avion de ligne et l'arrestation d'un opposant présent alors à bord. Via un communiqué, la Fédération allemande a ainsi notamment déclaré avoir « pris contact avec l'Union européenne de cyclisme (UEC) après les événements du week-end et a clairement indiqué que, dans ces circonstances, la participation de l'équipe nationale allemande de cyclisme sur piste aux championnats d'Europe à Minsk (23-27 juin) n'était pas possible ».

Rendez-vous particulièrement important avant les JO

Dans ce même communiqué, cette même Fédération allemande a aussi ajouté demander « instamment une solution alternative. » Pour ce qui est de la Fédération néerlandaise (KNWU), elle a, de son côté, indiqué que « la sécurité des coureurs et du personnel ne peut être garantie ». Un véritable coup dur dans la mesure où les Néerlandais auraient été particulièrement attendus, notamment en ce qui concerne le sprint. De son côté, l'Union européenne de cyclisme (UEC) doit rendre une décision définitive ce jeudi, quant au maintien ou non de ces fameux championnats d'Europe de cyclisme sur piste du côté de Minsk. Quant aux éventuelles options qui pourraient s'offrir à l'instance dirigeante du cyclisme européen, elles n'ont pas encore été dévoilées. En sachant également que la crise sanitaire actuelle complique au maximum les choses, quand il s'agit de devoir trouver une solution de repli en urgence. L'UEC va donc devoir rapidement se décider concernant ce rendez-vous particulièrement important des pistards européens avant les Jeux Olympiques de Tokyo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.