Cyclisme sur piste : Les championnats d'Europe prévus à Minsk finalement délocalisés ?

Cyclisme sur piste : Les championnats d'Europe prévus à Minsk finalement délocalisés ?©Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le mardi 25 mai 2021 à 17h00

En raison des derniers événements qui ont eu lieu en Biélorussie, l'Union européenne de cyclisme réfléchit à délocaliser ses championnats d'Europe de cyclisme sur piste, prévus du 23 au 27 juin à Minsk.



La situation actuelle en Biélorussie et l'isolement diplomatique du pays pourraient également avoir des répercussions sur le monde sportif. En effet, après notamment le déroutement d'un avion de ligne dans le pays, l'Union européenne de cyclisme (UEC) réfléchit à délocaliser ses championnats d'Europe de cyclisme sur piste, prévus du côté de Minsk, entre les mercredi 23 et dimanche 27 juin prochains. Dans un communiqué publié ce mardi, l'instance a ainsi notamment déclaré que « compte tenu des récents événements dans le contexte international », elle « évalue attentivement la situation et se réserve le droit de prendre une décision » jeudi concernant cette fameuse compétition à venir. Dans ce même communiqué, l'UEC n'a pas précisé ni détaillé les différentes options qui pouvaient éventuellement s'offrir à elle. En sachant ainsi également que la crise sanitaire, qui continue de sévir, ne lui facilite clairement pas la tâche, pour ce qui est de trouver, en urgence, une éventuelle nouvelle destination pour sa compétition.

La co-organisation des Mondiaux de hockey sur glace déjà retirée à la Biélorussie

D'autant plus que cette dernière sera le rendez-vous le plus importants des pistards européens avant de devoir ensuite se rendre en direction de Tokyo au Japon pour prendre part aux Jeux Olympiques d'été 2020, prévus du vendredi 23 juillet au dimanche 8 août prochains. Au mois de janvier dernier, la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) s'était alors déjà vue contrainte de devoir retirer à la Biélorussie la co-organisation du championnat du monde de la spécialité, qui ont débuté à partir de vendredi du côté de la Lettonie. Une décision qui avait alors été prise après la pression de différents sponsors et autres opposants à l'actuel président biélorusse, à savoir Alexandre Loukachenko. Depuis quelques jours, la Biélorussie se retrouve donc de nouveau dans le collimateur de nombreux pays, après ce détournement d'un avion.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.