Lotto-Soudal : Ewan de retour sur le Tour de Turquie

Lotto-Soudal : Ewan de retour sur le Tour de Turquie©panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, Media365, publié le samedi 09 avril 2022 à 16h15

Alors qu'il a été contraint à l'abandon sur Tirreno-Adriatico et a dû renoncer à Milan-Sanremo, Caleb Ewan va retrouver le peloton professionnel à l'occasion du Tour de Turquie, qui sera pour le sprinteur australien l'occasion de préparer le prochain Giro.



Caleb Ewan a choisi le Tour de Turquie (10-17 avril) comme point de retour. L'Australien prendra part à la 57eme édition de l'épreuve, lancée ce dimanche de Bodrum et dont le baisser de rideau se fera le dimanche suivant dans la capitale, Istanbul. La participation d'Ewan, double vainqueur d'étape lors de l'édition 2019, a été confirmée par l'équipe Lotto-Soudal, qui enverra également Jasper De Buyst, Michael Schwarzmann, Rüdiger Selig, Thomas De Gendt et Harm Vanhoucke sur l'événement. Celui qui est surnommé « Pocket Rocket » n'est plus apparu dans le peloton depuis le 10 mars et son abandon lors de la quatrième étape de Tirreno-Adriatico. Malade, il a ensuite été renoncé à Milan-Sanremo. Un mois plus tard donc, le sprinteur espère retrouver des sensations avec un objectif en tête : se préparer pour le Giro (6-29 mai).

En Turquie pour préparer l'Italie

« Après ma non-participation à Milan-Sanremo, j'ai déjà dû m'absenter car je me remettais d'une maladie. Avec l'équipe, nous avons donc décidé qu'il serait préférable de faire une pause un peu plus longue et de commencer à se préparer pour le Giro, qui comprend le Tour de Turquie », explique celui qui a été vainqueur d'étape sur un Grand Tour à onze reprises dans le communiqué de sa formation. Il pourrait à cette occasion glaner une quatrième victoire en 2022, voire plus, après celles décrochées sur le Saudi Tour, le Tour des Alpes Maritimes et du Var mais également Tirreno-Adriatico. Une ambition légitime au vu d'un parcours dont se réjouit Caleb Ewan. « Le Tour de Turquie, qui dure huit jours, sera une bonne occasion pour moi et l'équipe de sprint de travailler ensemble. C'est une course avec beaucoup d'étapes de sprint, peut-être cinq à six, donc c'est une très bonne course pour commencer. Je me réjouis des huit jours de course qui s'annoncent avec une équipe solide et nous sommes vraiment motivés pour faire une bonne semaine », boucle-t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.