La Route d'Occitanie bouleversée par la canicule

La Route d'Occitanie bouleversée par la canicule©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 17 juin 2022 à 08h50

En raison des fortes chaleurs dans le Tarn, la deuxième étape de la Route d'Occitanie, programmée vendredi, est passée de 154 à 36 kilomètres.



Comme le Tarn-et-Garonne, la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne, le Gers, la Haute-Garonne, la Charente, la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Vienne et la Vendée, le Tarn a été placé en alerte rouge canicule, a annoncé jeudi la Première ministre, Elisabeth Borne. "Un épisode historique dans le Tarn", a déclaré la Préfecture, alors que les températures devraient approcher les 40 degrés et que le plan ORSEC « Gestion sanitaire des vagues des chaleur » a dû être déclenché. Cette vague de chaleur entraîne l'annulation de plusieurs événements, en particulier sportifs. C'est notamment le cas de la fan zone qui devait être installée à Castres pour suivre la demi-finale du Top 14 entre le CO et le Stade Toulousain, programmée vendredi soir (21h05).

La deuxième de la Route d'Occitanie va elle être considérablement réduite. Au lendemain du succès d'Arnaud Démare à L'Isle-Jourdain, les coureurs devaient parcourir 154,6 kilomètres entre Graulhet et Roquefort-sur-Soulzon. Ils se contenteront finalement d'une étape de 36 kilomètres ! "Le départ de la 2e étape de la Route d'Occitanie - La Dépêche du Midi, initialement prévu à Graulhet, est annulé en raison d'une interdiction préfectorale en lien avec le placement du département du Tarn en alerte rouge canicule. A ce stade, un nouveau départ aura lieu à 14h45 dans la commune de Belmont-sur-Rance, dans le département de l'Aveyron, pour une courte étape de 36 km. L'arrivée est toujours prévue aux alentours de 15h30 à Roquefort en Aveyron", a ainsi révélé l'organisation dans un communiqué. "On prend acte de cette décision. Ce qui prévaut c'est la sécurité des coureurs et des spectateurs", a réagi Blaise Aznar, le maire de Graulhet, pour La Dépêche du Midi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.