GP de Montréal : Pogacar devance Van Aert au sprint

GP de Montréal : Pogacar devance Van Aert au sprint©panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 11 septembre 2022 à 22h40

Ayant plus de force dans la dernière ligne droite, Tadej Pogacar a pris le meilleur sur Wout Van Aert et Andrea Bagioli pour remporter le Grand Prix de Montréal.



Tadej Pogacar retrouve ses jambes ! Après des prestations en demi-teinte depuis la fin du Tour de France, le leader de l'équipe UAE Team Emirates a fait céder Wout Van Aert dans la dernière ligne droite afin de remporter le Grand Prix de Montréal. Une course disputée sur un circuit exigeant long de 12,3 kilomètres à parcourir à 18 reprises. Très rapidement, le peloton a été secoué par plusieurs offensives qui ont permis à un groupe de six coureurs de prendre le large. Andreas Leknessund, Gianni Vermeersch, Antonio Nibali, Théo Delacroix et Eddy Finé ont ainsi pu accompagner Antoine Duchesne qui, pour le dernier jour de course de sa carrière sur ses terres, n'a pas manqué de se mettre en avant. Les équipes AG2R-Citroën et Jumbo-Visma ont très vite pris le contrôle du peloton et laissé jusqu'à quasiment sept minutes à cette échappée. Mais, au fil des tours et des ascensions, l'écart n'a eu de cesse de se réduire. Un groupe de tête qui a surtout commencé à se disloquer avec tout d'abord Antoine Duchesne qui a été distancé à l'approche des 50 derniers kilomètres. Tout s'est accéléré quand Andreas Leknessund a placé un démarrage à 48 kilomètres du but. Théo Delacroix et Gianni Vermeersch ont suivi puis le Norvégien s'est retrouvé seul à l'avant avec un peu plus de 30 kilomètres à parcourir. Une aventure en solo qui n'a pas duré très longtemps pour le coureur de l'équipe DSM, repris par le peloton à 24 kilomètres de l'arrivée.

Pogacar était le plus costaud

Dès lors, l'équipe Jumbo-Visma a vissé et fait exploser le peloton. Simone Velasco et Federik Wandahl ont tenté leur chance en duo mais, après avoir eu jusqu'à 35 secondes d'avance, ce duo n'a pas résisté à l'explication entre cadors. Dans la dernière ascension de la Côte de Camillien-Houde, Daniel Felipe Martinez a planté la première banderille, suivi par Tadej Pogacar et Adam Yates. Un temps distancé, Wout Van Aert a pu suivre. Un groupe de cinq coureurs composé du Belge, de Tadej Pogacar, Andrea Bagioli, Adam Yates et David Gaudu a alors pris le large. Un trio avec Giovanni Aleotti, Mauro Schmid et Romain Bardet s'est ensuite formé mais n'a pas bien collaboré, le Suisse ne voulant pas rouler car un de ses coéquipiers était à l'avant. A trois kilomètres du but, David Gaudu a placé une attaque à laquelle Wout Van Aert a été le plus prompt à répondre mais aucune différence à été faite et un sprint en petit comité est devenu inévitable. Wout Van Aert a joué au plus malin en virant large dans le dernier virage pour ne pas mener. Le sprint a été lancé par David Gaudu dans les 200 derniers mètres mais le terrain ne lui était pas favorable. Tadej Pogacar a alors fait son effort avec Wout Van Aert dans la roue mais le Belge n'a pas pu résister. Le double vainqueur du Tour de France s'impose devant l'ancien champion d Belgique et Andea Bagioli alors que David Gaudu prend la cinquième place.

CYCLISME - UCI WORLD TOUR / GRAND PRIX DE MONTREAL
Classement final (221,4km) - Dimanche 11 septembre 2022
1- Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) en 5h59'38''
2- Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma) mt
3- Andrea Bagioli (ITA/Quick-Step Alpha Vinyl) mt
4- Adam Yates (GBR/Ineos Grenadiers) à 1''
5- David Gaudu (FRA/Groupama-FDJ) à 2''
6- Mauro Schmid (SUI/Quick-Step Alpha Vinyl) à 22''
7- Giovanni Aleotti (ITA/Bora-Hansgrohe) à 22''
8- Romain Bardet (FRA/DSM) à 23''
9- Pello Bilbao (ESP/Bahrain Victorious) à 28''
10- Warren Barguil (FRA/Arkéa-Samsic) à 31''
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.