Deceuninck-Quick Step : Lefevere réclame de l'argent à Groenewegen

Deceuninck-Quick Step : Lefevere réclame de l'argent à Groenewegen©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 07 novembre 2020 à 14h57

Patrick Lefevere, patron de l'équipe Deceuninck-Quick Step, espère récupérer de l'argent de la part de Dylan Groenewegen, qui a provoqué le grave accident de son coureur Fabio Jakobsen en août dernier.


« Ils doivent mettre Groenewegen » en prison. Le 5 août dernier, Patrick Lefevere n'avait pas mâché ses mots envers le sprinteur néerlandais, qui venait de provoquer le grave accident de son coureur Fabio Jakobsen sur le Tour de Pologne. Jakobsen va mieux aujourd'hui (même s'il vient de subir une opération lors de laquelle on lui a prélevé un morceau d'os du bassin pour reconstituer sa mâchoire, complètement détruite pendant l'accident), mais la colère du patron de Deceuninck-Step n'est pas vraiment retombée. Il ne souhaite plus la prison à Dylan Groenewegen, qui pourrait être suspendu neuf mois par l'Union Cycliste internationale selon les dernières rumeurs, mais une compensation financière, comme il l'a expliqué au quotidien belge Het Nieuwsblad.

Lefevere : "Neuf mois, c'est plus court que long"

« Officiellement, selon le règlement UCI, j'aurais pu réduire de moitié le salaire de Fabio à partir de vendredi. Ce que bien sûr je n'ai pas fait et que je ne ferai pas. Il continuera de percevoir l'intégralité de son salaire, y compris la forte augmentation convenue pour 2021. Le plan reste de récupérer cette perte financière auprès de Groenewegen. Nous avons revu hier les images du sprint. Désolé, ce qu'il s'est passé là-bas n'est tout simplement pas possible. Neuf mois de suspension pour Groenewegen ? Je ne veux pas trop en parler, mais lorsque vous passez un après-midi avec Fabio, neuf mois, ça paraît plus court que long. » Rassuré par l'état de santé de Fabio Jakobsen (24 ans, sous contrat jusqu'à fin 2021), Patrick Lefevere espère désormais le voir rapidement sur un vélo, et cela pourrait être le cas le mois prochain. « Idéalement, Fabio peut faire un stage avec l'équipe en décembre. C'est le rêve qu'il a lui-même et nous l'espérons beaucoup au sein de l'équipe. Ce serait une bénédiction de l'avoir parmi les autres coureurs. Il faut dire que lui-même est merveilleusement combatif. J'avais peur de l'impact mental de l'accident, mais il ne pense pas que ce soit un problème. » Un véritable miracle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.