Après son accident, Cavendish raconte sa "peur"

Après son accident, Cavendish raconte sa "peur"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 01 décembre 2021 à 17h49

Souffrant de plusieurs côtes cassées et d’un léger pneumothorax après sa lourde chute lors des Six Jours de Gand, Mark Cavendish est revenu sur cet accident où il s’est fait une grosse frayeur.



Mark Cavendish n’est, généralement, pas du genre peureux. Mais le sprinteur de 36 ans a été particulièrement marqué par sa lourde chute lors des Six jours de Gand, lors de l’épreuve du Madison, qui lui a valu deux côtes cassées et un léger pneumothorax. D’autant plus qu’outre sa femme, Peta Todd, leurs quatre enfants (Finn, Delilah, Frey et Casper), étaient présents au Vélodrome Kuipke pour cette célèbre course belge de cyclisme sur piste. Sorti jeudi dernier de l’hôpital, celui qui n’a toujours pas prolongé son contrat avec la Deceuninck-Quick Step est revenu sur cet impressionnant accident, expliquant notamment qu’il n’avait pas voulu inquiéter ses enfants.

"C'était un accident bizarre"

"Quand j’ai eu mon accident, j’ai su que je m’étais fait mal et pas qu’un peu, ce qui fait peur, a reconnu « The Man of Man » dans un entretien accordé au quotidien anglais The Sun. Mais mes enfants étaient là, et je me suis instinctivement levé pour qu’ils sachent que j’allais bien. J’ai marché jusqu’à l’endroit où on s’assied dans le vélodrome et quand ils sont partis j’ai été emmené sur une civière à l’hôpital. C’était un accident bizarre, à cause de l’eau renversée sur la piste par un coureur. Ça a commencé à glisser devant, déclenchant une réaction en chaîne et l’accident. Je suis retombé sur mon vélo, j’ai eu des côtes cassées et un trou dans le poumon. Le trou est derrière mon cœur, ce qui complique les choses et est plus dur à surveiller, parce que ça ne se voit pas aux rayons X. Mais je survivrai." Le maillot vert du dernier Tour de France, où il a égalé le record de victoires d’Eddy Merckx (34), a par ailleurs expliqué qu’il guérissait bien, et qu’il espérait remonter sur un vélo d’ici "quelques semaines".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.