Que deviens-tu, Tariq Abdul-Wahad ?

Que deviens-tu, Tariq Abdul-Wahad ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 20 octobre 2022 à 11h00

Alors que la NBA vient de reprendre et se trouve de plus en plus médiatisée en France, avec toutes nos stars qui s'y déploient et l'arrivée annoncée de Victor Wembanyama qui affole le monde du basket, retour sur le destin d'un pionnier.



Né Olivier Saint-Jean, puis converti à l'islam en 1996 et devenu ainsi Tariq Abdul-Wahad à l'âge de 21 ans, c'est bien lui qui a été en 1997 le premier basketteur français de l'histoire à jouer en NBA - Tony Parker n'a été que le troisième en 2001, Jérôme Moïso s'intercalant en 2000. Après quatre années de formation universitaire aux Etats-Unis, il avait été drafté en onzième position, une performance qu'aucun autre jeune Français ne battait jusqu'à Joakim Noah en 2007 (n°9). Abdul-Wahad a donc été le premier des temps modernes à chercher autre chose que le système de formation tricolore, où il ne se retrouvait pas. Durant six saisons, il avait ensuite défendu les couleurs de Sacramento, Orlando, Denver puis Dallas où il a pris sa retraite en 2003.

Près de 20 ans plus tard, "TAW" est père de trois enfants, dont deux tennismen, et c'est pour eux qu'il a créé son académie de tennis en Californie (à San Jose) où il réside toujours. Presque plus américain que français désormais, il s'était déjà lancé dans un projet similaire au sein de ce qu'il maîtrise le mieux, à savoir le basket, puisqu'il dirige également la WG BlueSox Basketball pour les jeunes joueuses. Très investi dans sa religion musulmane, il a aussi développé en 2014 la pierre intelligente iHajar qui aide à rappeler les heures de prière : "Pas besoin de 3G, de 4G ou même de Wi-Fi. Une application, je peux l'effacer facilement. La pierre, elle, ne s'efface pas. Partager quelque chose de physique et symbolique est important pour la communauté musulmane, qui se perd un peu dans le virtuel."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.