NBA : LeBron James avait quelque chose à prouver

NBA : LeBron James avait quelque chose à prouver©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 12 octobre 2020 à 09h26

Sacré champion NBA pour la quatrième fois de sa carrière et élu MVP des Finales pour la quatrième fois également, LeBron James a reconnu qu'il avait quelque chose à prouver depuis un an et demi.



Sans cesse comparé à Michael Jordan dans le débat sur le « G.O.A.T. » (« Greatest Of All Times », le « meilleur de tous les temps »), LeBron James s'est rapproché de « His Airness » dimanche en remportant un quatrième titre de champion NBA avec une troisième franchise différente (6 pour Jordan, avec la même franchise), et il a reconnu après le match qu'avoir quelque chose à prouver lui avait permis d'être aussi fort cette saison. « Je pense, personnellement, qu'avoir quelque chose à prouver me stimule. Et cela m'a stimulé depuis un an et demi, depuis ma blessure. Cela m'a stimulé car, peu importe ce que j'ai fait durant ma carrière, il y a encore des doutes, on me compare toujours avec l'histoire de ce sport. Est-ce qu'il a fait ci ? Est-ce qu'il a fait ça ? Alors, avoir ça dans ma tête, dans mon esprit, me dire « pourquoi ne pas avoir toujours quelque chose à prouver ? », je pense que ça me stimule. Rester unis pendant la bulle avec un but commun, cela a probablement été la chose la plus difficile que j'ai eue à faire depuis que je suis professionnel. J'étais là pour une raison et une raison seulement, concourir pour un titre. C'était mon état d'esprit une fois que je suis entré dans la bulle. Je n'ai jamais été aussi concentré de ma carrière. »

Vogel : « LeBron James a pris ce groupe et l'a emmené en terre promise »

Son coach Frank Vogel n'a pas tari d'éloges non plus sur le joueur de 35 ans, le considérant simplement comme « le plus grand de l'univers » : « J'ai toujours cru en LeBron James. C'est le plus grand joueur que l'univers du basket n'a jamais vu. Et si vous pensez que vous le savez, vous ne le savez pas tant que vous n'êtes pas avec lui tous les jours. Vous l'entraînez, vous voyez son état d'esprit, vous voyez ses ajustements, vous voyez la façon dont il mène le groupe. C'est une expérience remarquable de le coacher et de le voir prendre en mains ce groupe qui n'était pas en play-offs l'an passé. Il a pris ce groupe et l'a emmené en terre promise ». Et le voyage n'est peut-être pas terminé, LeBron James étant sous contrat avec les Lakers jusqu'en 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.