NBA : Fournier toujours à l'écart

NBA : Fournier toujours à l'écart©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 01 décembre 2022 à 12h00

Sorti de la rotation de Tom Tibodeau depuis le 16 novembre dernier, Evan Fournier n'est une nouvelle fois pas entré en jeu, mercredi lors de la défaite de New York face à Milwaukee (109-103). La situation du Français, qui continue de prendre son mal en patience, ne semble toujours pas en passe de s'améliorer et le temps passe.



Les matchs se suivent et se ressemblent pour Evan Fournier. Plus exactement, des matchs, Fournier n'en joue plus, et cela dure depuis le 16 novembre dernier, au lendemain de la décision de son coach de resserrer la rotation et d'en écarter le Français. Depuis ce choix de Tom Tibodeau, le capitaine des Bleus se contente de répéter ses gammes au tir avant les matchs avec l'un des assistants de Tibodeau. Mais quand la rencontre commence, "Fourmiz" disparaît et ne réapparaît plus que beaucoup plus tard, dans le vestiaire des Knicks. Mercredi, c'est de nouveau en survêtement depuis le banc de son équipe que le Francilien a assisté à la prestation de ses coéquipiers, battus à domicile sur le parquet du Madison Square Garden contre Milwaukee (109-103). Et sans pouvoir y changer quoi que ce soit ni aider ses partenaires, puisque mercredi contre Milwaukee, Fournier a vécu son neuvième match de suite sans entrer en jeu.

Le 19 novembre dernier, Fournier s'était donné un mois...

Une situation extrêmement frustrante pour l'ancien joueur d'Orlando, qui assurait encore tout récemment au micro de la chaîne Sport en France qu'il continuait malgré tout de se tenir prêt au cas où son entraîneur décidait de faire de nouveau appel à lui, sans cacher pour autant qu'il ne s'attendait pas à faire office de fusible. "Je ne suis pas content, mais je ne peux pas faire grand-chose en vrai. Je reste professionnel, je fais ce que j'ai à faire, j'essaye de me tenir prêt, et voilà", avait confié l'arrière des Knicks à quelques minutes du début du match contre Golden State, le 19 novembre dernier. Il avait alors laissé entendre qu'il se donnait un mois (si dans un mois, rien n'a changé, je vais commencer à me poser des questions...) avant d'éventuellement prendre une décision concernant son avenir. Comme du trade dans l'air, sauf qu'un trade, Fournier ne veut pas en entendre parler, de peur de rater la naissance de son fils, sa femme attendant un heureux événement. Le mois en question est d'ailleurs dépassé maintenant, et Fournier continue de prendre son mal en patience.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.