Euro (H) : Miraculés, les Bleus en quarts !

Euro (H) : Miraculés, les Bleus en quarts !©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le samedi 10 septembre 2022 à 14h05

L'équipe de France masculine de basket a dominé la Turquie en huitième de finale. Mais à quel prix ! Miraculés, les Bleus ont frisé la correctionnelle.



On le savait, en terminant troisième du groupe B de l'Euro, l'équipe de France masculine de basket n'avait pas hérité d'un tirage évident en tombant sur la Turquie, seconde du groupe A dominé par l'Espagne. Cela n'a toutefois pas empêché les Bleus de se galvaniser pour survoler la première mi-temps. Capables de se détacher au terme du premier quart-temps (18-11), les hommes de Vincent Collet ont aggravé cet avantage jusqu'à +16 et un score de 31-16. Puis, la lente descente vers les abysses a débuté.


Au retour des vestiaires, les vice-champions olympiques ont passé huit minutes sans inscrire le moindre point. Le cinglant 22-6 encaissé a même failli faire couler les Triolores qui sans un Rudy Gobert monstrueux n'auraient jamais réussi à refaire surface. Monumental par son activité et son omniprésence dans la raquette, le nouveau pivot des Minnesota Timberwolves a été à la conclusion du shoot de la dernière chance manqué par Evan Fournier dans les ultimes secondes pour arracher la prolongation (77-77). Un capitaine des Bleus maladroit ce samedi (5/13) mais néanmoins à l'origine de cette ultime attaque au bénéfice d'une interception inespérée.

Un Gobert taille patron

Sur sa lancée, Rudy Gobert a écrasé la prolongation de rebonds impressionnants et de paniers (20 points - 17 rebonds - 2 passes) permettant aux Bleus de faire la course en tête. Et alors que l'homme providentiel de l'équipe de France a manqué ses deux lancers-francs à 13 secondes du buzzer final, une nouvelle interception a sauvé l'équipe de France. Elle est l'œuvre de Terry Tarpey dont le dernier panier n'a pas été comptabilisé. Un moindre mal pour le Manceau, aux anges qui s'est empressé de sauter dans les bras d'Amath M'Baye. Une victoire qui relève du miracle au vu d'un contenu pauvre et indigne d'une sélection aussi prestigieuse, illustré par ses 21 pertes de balle. Les Français, premiers qualifiés pour les quarts, devront cependant hausser leur niveau de jeu au tour suivant contre le vainqueur du duel mettant aux prises la Serbie de Nikola Jokic à l'Italie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.