WRC : L'échec du Monte-Carlo est une source de motivation chez Hyundai

WRC : L'échec du Monte-Carlo est une source de motivation chez Hyundai©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 26 janvier 2022 à 23h50

A l'issue d'un Rallye Monte-Carlo à oublier après des soucis de fiabilité et de performanc, la marque Hyundai a assuré que tout sera mis en œuvre pour remonter dans la hiérarchie.

Si Ford et Toyota se sont battus aux avant-postes, Hyundai a fait peine à voir lors du Rallye Monte-Carlo. En effet, alors que Sébastien Loeb et Sébastien Ogier se sont battus jusque dans la dernière spéciale pour la victoire, Thierry Neuville a été le seul pilote de la marque coréenne à l'arrivée avec une sixième place et un retard approchant les huit minutes sur le nonuple champion du monde. Alors que le pilote belge a plusieurs fois assuré être effrayé par la nouvelle i20 N, Ott Tänak n'a pas pu aller au bout de l'épreuve quand Oliver Solberg et son copilote Elliott Edmondson ont préféré jeter l'éponge alors que les gaz d'échappement de leur voiture ont pu entrer dans le cockpit durant les deux premiers jours. Des soucis de performance et de fiabilité que le directeur adjoint de l'écurie justifie par une certaine jeunesse de la nouvelle voiture. « Ce rallye a été très difficile. En arrivant, on savait que ça n'allait pas être simple. On a fini de préparer les voitures à la dernière minute, a assuré Julien Moncet dans des propos recueillis par le magazine britannique Autosport. Au cours des dernières semaines, on a eu beaucoup de travail à faire et c'est pour cela qu'on savait que ça allait être compliqué. »


Hyundai compte repartir de l'avant

Malgré tous ces soucis, le directeur adjoint de l'équipe Hyundai veut tirer du positif d'un Rallye Monte-Carlo très largement décevant. « On vient pour gagner et c'est assez décevant. Néanmoins, on a pu apprendre nombreuses choses et c'était la première fois que nous pouvions mettre à l'épreuve notre voiture face à nos adversaires. Nous avons pu voir que, quand la voiture n'a pas de soucis, la performance est au rendez-vous, ce qui est positif, a ajouté Julien Moncet. Une voiture a vu l'arrivée, on a remporté une spéciale mais on sait qu'on a encore du pain sur la planche et qu'on doit attaquer plus encore. On va demander à tous ceux qui étaient présents à Monte-Carlo et ceux qui sont à l'usine de doubler leurs efforts. » S'il admet que « la situation est mauvaise », elle « reste sous contrôle » alors que l'écurie Hyundai a un peu moins d'un mois pour se préparer au rallye de Suède et trois pour être au rendez-vous en Croatie. Alors que Thierry Neuville n'a pas caché son souhait d'avoir plus de performance à sa disposition au-delà des soucis de fiabilité expérimentés tout au long du week-end dernier, Hyundai va devoir réagir très vite pour éviter de sombrer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.