MotoGP : Les médecins autorisent Marc Marquez à intensifier l'entraînement

MotoGP : Les médecins autorisent Marc Marquez à intensifier l'entraînement©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 24 août 2022 à 20h30

Alors qu'il ambitionne de reprendre la compétition avant la fin de la saison 2022, Marc Marquez a obtenu l'autorisation de ses médecins pour reprendre un entraînement normal et monter à nouveau sur une moto.



C'est un moment que Marc Marquez attendait depuis de longues semaines. Opéré du bras droit en juin dernier, le sextuple champion du monde a su se ménager depuis afin de ne pas reproduire les erreurs du passé. Après avoir passé tout le week-end du Grand Prix d'Autriche aux côtés des membres de l'écurie Honda, le pilote espagnol s'est rendu à Madrid afin d'y passer des examens supervisé par le Dr Joaquin Sanchez Sotelo, qui a réalisé la lourde opération subie par Marc Marquez aux Etats-Unis. Dans un communiqué, le médecin a confirmé avoir autorisé le pilote à reprendre un entraînement plus proche de la normale, tant en termes d'intensité que de diversité d'exercices. « Marc Marquez a retrouvé une grande mobilité et il s'est bien remis également d'un point de vue musculaire, a déclaré le Dr Sanchez Sotelo dans un communiqué. Il a passé aujourd'hui des radios et un scanner qui montrent une union osseuse complète. »

Marquez va pouvoir remonter sur une moto

Mais ce qui compte le plus pour Marc Marquez, c'est de savoir s'il peut enfin remonter sur une moto. Alors que le pilote espagnol a récemment confié envisager une reprise de la compétition pour les deux dernières manches de la saison 2022, les médecins ont confirmé avoir donné leur aval à ce sujet. « Sur la base de ces résultats, Marc Marquez et l'équipe Repsol Honda vont évaluer les étapes suivantes nécessaires », annonce l'écurie japonaise dans son communiqué. Il semble donc probable que le pilote espagnol va dans les jours à venir prendre le guidon d'un modèle de série de la marque Honda sur circuit afin de se tester dans l'optique d'avoir une idée de son niveau actuel et de prendre une décision quant à sa présence les 6 et 7 septembre prochains lors des essais de Misano, consécutifs au Grand Prix d'Emilie-Romagne. C'est en tout cas ce que son patron Alberto Puig a récemment souhaité. De là à le voir aussi vite en piste, c'est peut-être encore un rien optimiste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.