Mercedes : Des expérimentations en place pour retrouver la bonne direction

Mercedes : Des expérimentations en place pour retrouver la bonne direction©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 06 mai 2022 à 18h30

Sa W13 n'étant pas suffisamment performante, l'écurie Mercedes entend la faire évoluer mais ne veut pas aller trop vite afin de trouver la bonne direction de travail.

Mercedes n'est définitivement plus la référence. Après avoir perdu le titre pilotes l'an passé, l'écurie allemande n'a pas abordé la révolution réglementaire de la meilleure des manières. Souffrant d'un phénomène de « marsouinage », rebond en ligne droite provoqué par l'aérodynamique de la monoplace, la Flèche d'Argent manque cruellement de performance et Lewis Hamilton en pâti le plus. Alors que la F1 fait étape à Miami pour la première fois ce week-end Toto Wolff a assuré que Mercedes ne voulait pas se fourvoyer en faisant évoluer trop largement et trop vite la W13. « Nous essayons de trouver une solution qui ne règle pas seulement le phénomène de rebond, a ainsi confié face à la presse le patron de l'écurie allemande. On peut rafistoler le plancher et le rigidifier, mais on perd de l'appui même si ça rend la voiture plus stable, et ce n'est pas la direction dans laquelle nous allons. » Regrettant l'absence d'essais privés entre les Grands Prix, le dirigeant autrichien assure que « chaque week-end de course est un peu une expérimentation en direct » car le phénomène qui touche la monoplace ne peut être reproduit en soufflerie.


Wolff : « On fait des tests et erreurs »

Comme à Imola il y a deux semaines, le Grand Prix de Miami sera une séance d'essais grandeur nature pour Mercedes. « C'est donc comme au bon vieux temps, on fait des tests et erreurs, pour voir comment c'est dans la vraie vie », a assuré Toto Wolff. L'écurie allemande annonce ouvertement qu'elle étudie « quelques pistes » afin de l'« aider à résoudre le problème à long terme, sans perdre la qualité de l'appui aérodynamique en relevant simplement la voiture ou en rafistolant le plancher ». En effet, pour essayer de limiter l'effet de rebond, Mercedes fait rouler sa monoplace plus haute par rapport à la piste, ce qui nuit fortement à l'effet de sol, principale caractéristique aérodynamique des monoplaces 2022. « Il y aura des modifications sur la voiture ce week-end, avec lesquelles nous pensons obtenir une direction à suivre, assure le patron de l'écurie allemande. Mais nous ne débloquerons pas les performances de la voiture d'un week-end à l'autre. » Autrement dit, George Russell et, surtout, Lewis Hamilton peuvent s'attendre à des temps encore difficiles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.