GP de Monaco : Gasly satisfait d'avoir su retenir Hamilton

GP de Monaco : Gasly satisfait d'avoir su retenir Hamilton©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le dimanche 23 mai 2021 à 22h41

Solide pendant les 78 tours du Grand Prix de Monaco, Pierre Gasly a pris la sixième place et n'a pas boudé son plaisir d'avoir été en mesure de garder la Mercedes de Lewis Hamilton derrière lui de bout en bout.



Auteur d'une très belle séance de qualifications ce samedi, Pierre Gasly a su garder tout au long du Grand Prix de Monaco la sixième place qui était sienne sur la grille de départ. Dans les rues de la Principauté, où il est extrêmement compliqué de doubler, le pilote de l'écurie AlphaTauri a su éviter de commettre la moindre erreur et résister sur la pression d'un certain Lewis Hamilton, mis à part une sortie des stands scabreuse de Sebastian Vettel, qui en a profité pour prendre la cinquième place. « Je suis très content de finir sixième. On garde Lewis Hamilton derrière nous pendant 78 tours, a confié le Français à l'issue de la course. Je me fais prendre en sandwich entre un quadruple champion du monde (Vettel, ndlr) et un septuple champion du monde (Hamilton, ndlr) donc on ne va pas être déçu d'une performance pareille. »

Gasly : « On a aidé Sebastian Vettel et Sergio Pérez »

Perfectionniste, Pierre Gasly entend bien étudier « ce qu'on aurait pu faire de mieux » à l'occasion de ce Grand Prix de Monaco. « Je pense qu'au niveau de l'arrêt aux stands, il fallait couvrir Lewis Hamilton mais on a aidé Sebastian Vettel et Sergio Pérez », a résumé le pilote AlphaTauri. De plus le comportement de sa monoplace pendant la course n'a pas forcément été du goût du Rouennais. « On est toujours plus intelligent après la course. La voiture n'était pas forcément simple pendant la course, analyse Pierre Gasly. En qualifications, j'étais content, j'arrivais à bien pousser et à bien attaquer. En course, ça n'a pas été simple. Je me sens bien avec l'équipe, on a fait du bon travail et il va falloir continuer comme ça. » Une progression que le Français devra montrer dans deux semaines dans les rues de Bakou.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.