F1 : La FIA lance des mesures pour lutter contre le " marsouinage "

F1 : La FIA lance des mesures pour lutter contre le " marsouinage "©panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le jeudi 16 juin 2022 à 21h22

Alors que le GP d'Azerbaïdjan dimanche dernier a vu de nombreux pilotes se plaindre des effets du "marsouinage" (rebond de la voiture), et notamment Lewis Hamilton, qui a souffert de terribles maux de dos, la Fédération internationale de l'automobile a décidé de lancer des mesures pour réduire ce problème.


Communiqué de la Fédération internationale de l'automobile :
« Après la huitième manche du Championnat du Monde de Formule 1 de la FIA de cette année, au cours de laquelle le phénomène d'oscillations aérodynamiques ("marsouinage") de la nouvelle génération de voitures de Formule 1, et l'effet de celui-ci pendant et après la course sur la condition physique des pilotes était à nouveau visible, la FIA, en tant qu'instance dirigeante du sport, a décidé que, dans l'intérêt de la sécurité, il fallait intervenir pour exiger que les équipes fassent les ajustements nécessaires pour réduire ou éliminer ce phénomène.
Une directive technique a été publiée pour guider les équipes sur les mesures que la FIA a l'intention de prendre pour résoudre le problème. Ceux-ci incluent : 1. Un examen plus approfondi des planches et des patins, tant au niveau de leur conception que de l'usure constatée
2. La définition d'une métrique, basée sur l'accélération verticale de la voiture, qui donnera une limite quantitative pour un niveau acceptable d'oscillations verticales. La formule mathématique exacte de cette métrique est toujours en cours d'analyse par la FIA, et les équipes de Formule 1 ont été invitées à contribuer à ce processus.

En plus de ces mesures à court terme, la FIA convoquera une réunion technique avec les équipes afin de définir des mesures qui réduiront la propension des voitures à présenter de tels phénomènes à moyen terme. La FIA a décidé d'intervenir après consultation de ses médecins dans l'intérêt de la sécurité des pilotes. Dans un sport où les concurrents roulent régulièrement à des vitesses supérieures à 300km/h, on considère que toute la concentration d'un pilote doit être concentrée sur cette tâche et qu'une fatigue ou une douleur excessive ressentie par un pilote pourrait avoir des conséquences importantes si elle entraîne une perte de concentration. En outre, la FIA s'inquiète de l'impact physique immédiat sur la santé des pilotes, dont un certain nombre ont signalé des maux de dos à la suite d'événements récents. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.