Alpine : Giovinazzi va également participer à des essais

Alpine : Giovinazzi va également participer à des essais©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 15 septembre 2022 à 10h30

Alors que Nyck de Vries, Colton Herta ou encore Jack Doohan ont été conviés à des essais en Hongrie par l'écurie Alpine, Antonio Giovinazzi va également y participer.



La liste des candidats à la succession de Fernando Alonso s'allonge. Alors que l'écurie Alpine a initialement convié à une séance d'essais organisée au Hungaroring d'ici la fin du mois de septembre des pilotes tels Nyck de Vries, Colton Herta et Jack Doohan, un quatrième nom s'est ajouté à la liste. Titulaire chez Alfa Romeo lors des saisons 2019, 2020 et 2021 avant de trouver refuge en Formule E cette année chez Dragon-Penske sans faire d'étincelles, Antonio Giovinazzi fera également le déplacement en Hongrie afin d'être mis à l'essai par Alpine. Le profil de l'Italien, qui est actuellement pilote de réserve pour Ferrari et qui sera une deuxième fois au volant de la Haas lors des essais libres du Grand Prix des Etats-Unis, cadre avec le souhait de Laurent Rossi de trouver « un pilote suffisamment expérimenté », « un pilote à même de marquer des points dès le début et qui peut emmener l'écurie avec lui ». En effet, Antonio Giovinazzi compte pas moins de 62 Grands Prix au compteur avec comme meilleur résultat une cinquième place au Brésil en 2019.

Giovinazzi veut absolument retrouver la F1

Présent le week-end dernier à Monza, où il a été mis une première fois dans le baquet de la Haas, le pilote italien a notamment été vu passant par l'hospitalité Alpine. Des discussions qui ont sans doute abouti sur ces essais et ce alors que Ferrari serait prête à mettre fin à sa relation avec lui s'il avait une opportunité de rejoindre une autre écurie pour poursuivre sa carrière. Ce qui est certain, c'est qu'après avoir été en-dessous de tout cette année en Formule E, Antonio Giovinazzi compte tout faire pour retrouver une place en F1 pour 2023. « Je veux être là l'année prochaine, c'est sûr, ce n'est pas un secret, mais ça ne dépend pas de moi, a-t-il confié au magazine britannique Autosport en marge du Grand Prix d'Italie. On verra ce que l'on peut faire, et dans l'immédiat je me concentre sur le fait de faire du bon travail lors de ces deux séances. Il y en a une de faite, maintenant il y en a une autre. » Alpine est ainsi une piste pour le natif de Martina Franca.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.