IndyCar : Grosjean a le soutien de ses proches et compte élargir son horizon

IndyCar : Grosjean a le soutien de ses proches et compte élargir son horizon©Media365

Mathieu WARNIER : publié le vendredi 19 février 2021 à 11h30

Après avoir quitté la Formule 1 sur un accident impressionnant, Romain Grosjean n'a pas tourné la page du sport automobile. Pour cela, le pilote français a le soutien de sa famille et, notamment, de ses enfants.



Romain Grosjean se prépare à une nouvelle vie. Après neuf saisons en F1 avec Lotus puis Haas, le Genevois rejoint l'IndyCar avec Dale Coyne Racing. Dans un entretien accordé à RTL ce vendredi, Romain Grosjean n'a pas caché que ses proches ont été réticents à l'idée de le voir reprendre le volant après l'accident terrible dont il a été victime lors de ce qui restera son dernier Grand Prix, à Bahreïn. « Ils ont été super, on a beaucoup discuté et j'ai vraiment vu ça comme un travail d'équipe. J'ai eu tout leur soutien et ils savent que je n'en ai pas fini avec le sport automobile, a déclaré le pilote de 34 ans. Je n'ai pas envie de m'arrêter. C'était important pour moi de continuer, pour être l'homme qu'ils connaissent, le papa qu'ils connaissent. » S'il admet que ses trois enfants lui ont proposé « d'être joueur de tennis, ingénieur, peintre, cuisinier... », le Français les a convaincu de son attachement au sport automobile. « Je leur ai dit  : 'vous savez, moi c'est la course auto que j'aime', a déclaré Romain Grosjean. Au début c'était un petit peu dur, et maintenant la seule chose qu'ils demandent c'est pouvoir venir voir une course et venir passer du temps aux Etats-Unis. »

Endurance, Dakar... Grosjean voit au-delà de l'IndyCar

S'il a décidé de rejoindre le championnat IndyCar « avec des courses à l'Américaine, spectaculaires », Romain Grosjean assure qu'il laisse la Formule 1 derrière lui, même si des sollicitations venant d'écuries de premier plan pourraient toujours l'intéresser.. « C'est fini dans le sens où si c'est revenir pour essayer de se battre en fond de grille, être 16eme, 17eme, je n'ai pas vraiment d'intérêt à revenir, assure le pilote aux dix podiums en F1. Si, par miracle, il y a une opportunité extraordinaire - les chances sont très faibles - d'arriver chez Ferrari, Mercedes, Red Bull et revenir aux avant-postes en Formule 1, bien sûr que je ne dirais pas non. » Mais, à l'heure actuelle, le Genevois assure aspirer « à des choses nouvelles » : « l'IndyCar bien évidemment, les championnats d'endurance, partager la voiture avec les coéquipiers, faire des choses où j'ai vraiment une chance de gagner des courses ». Alors que Peugeot a notamment fait confiance à son ancien coéquipier chez Haas Kevin Magnussen, Romain Grosjean n'écarte pas un retour à une discipline à laquelle il a goûté en 2020, mais pas seulement car l'appel du désert pourrait l'intéresser. « Ça fait partie des courses que j'ai envie de faire. Aujourd'hui j'ai la chance d'avoir le choix, de prendre certaines courses qui me font plaisir, ajoute le Français. Pourquoi pas un jour tenter le Dakar. Voilà, plein de projets. Comme je vous l'ai dit, je n'ai pas encore fini avec le sport automobile. » Une nouvelle carrière qui va démarrer la semaine prochaine avec des premiers essais sur le circuit de Barber, dans l'Alabama.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.