Pas de sanction de l'INSEP contre Happio

Pas de sanction de l'INSEP contre Happio©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le jeudi 01 décembre 2022 à 19h19

L'avocat du hurdleur français Wilfried Happio a fait savoir que son client ne serait pas sanctionné par l'INSEP suite aux accusations d'agression sexuelle dont il faisait l'objet. Mais une autre affaire, liée à la première, reste en cours.


Soulagement pour Wilfried Happio. Le hurdleur de 24 ans ne sera pas sanctionné par l'INSEP suite aux accusations d'agression sexuelle dont il faisait l'objet. C'est son avocat, Me Anthony Mottais, qui en a fait part à l'AFP ce jeudi. « Les faits n'ont pas pu matériellement être établis », a-t-il expliqué. Le 30 juin dernier, une athlète, qui s'entraîne elle aussi à l'INSEP, avait porté plainte, suite à des attouchements supposés du natif de Bourg-la-Reine au retour d'une soirée organisée par un sponsor commun en septembre 2021. L'INSEP avait alors ouvert une enquête interne, et l'Institut basé dans le bois de Vincennes a rendu sa décision la semaine dernière : pas de sanction. Cependant, l'enquête judiciaire se poursuit. Le 25 juin dernier, soit cinq jours avant la plainte de la jeune femme, le frère de la présumée victime était allé frapper Wilfried Happio alors qu'il s'apprêtait à disputer la finale du 400m haies des championnats de France, à Caen, sur le stade d'échauffement. Le hurdleur avait tout de même réussi à décrocher le titre national en battant son record personnel, avec un bandeau sur son œil gauche. Happio avait dans la foulée porté plainte contre le frère. S'il ne sera pas sanctionné par l'INSEP, l'athlète est donc encore loin d'être sorti d'affaire.

Happio en pleine progression en 2022

Wilfried Happio, sacré champion d'Europe juniors en 2017 et champion d'Europe espoirs en 2019, a réussi la plus belle saison de sa carrière chez les seniors en 2022. Après avoir battu son record personnel à Caen (48"57), il l'a amélioré en demi-finale des championnats du monde de Eugene (48"14) puis en finale, dont il a pris la quatrième place (47"41, à quatre centièmes du record de France de Stéphane Diagana). Sur sa lancée, il a pris une belle deuxième place aux championnats d'Europe de Munich derrière le recordman du monde norvégien Karsten Warholm, en 48"56. Il a également fini deuxième à Lausanne et troisième à Bruxelles lors des meetings de la Ligue de Diamant. Happio espère désormais poursuivre sa progression en montant sur le podium des Mondiaux de Budapest en août 2023. Sauf si cette affaire d'agression vient le perturber dans les prochains mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.