Dopage : Claude-Boxberger n'est pas sortie d'affaire

Dopage : Claude-Boxberger n'est pas sortie d'affaire©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 28 mars 2022 à 23h43

Le Conseil d'Etat a requis deux ans de suspension supplémentaires à l'encontre d'Ophélie Claude-Boxberger, testée positive à l'EPO en septembre 2019.


Nouveau rebondissement dans l'affaire Ophélie Claude-Boxberger ! Deux ans et demi après son contrôle positif à l'EPO, la fondeuse de 33 ans a vu ce lundi le Conseil d'Etat requérir deux ans de suspension supplémentaires à son encontre. La native de Montbéliard avait déjà été suspendue deux ans en première instance et avait pu faire son retour à la compétition en fin d'année dernière. C'est l'Agence française de lutte contre le dopage qui avait fait appel auprès du Conseil d'Etat de cette suspension de deux ans. Une suspension qui devrait donc passer à quatre ans car selon l'AFP, les conclusions du rapporteur du Conseil d'Etat sont très souvent suivies. Le rapporteur a notamment estimé que les « circonstances particulières » soulevées par la défense de l'athlète ne permettaient pas de réduire la suspension et a donc demandé de lui infliger quatre ans de suspension.

Claude-Boxberger vient de remporter les 10 kilomètres de Belfort

L'affaire Ophélie Claude-Boxberger avait défrayé la chronique en septembre 2019, lorsqu'elle avait été testée positive à l'EPO lors d'un stage à Font-Romeu, puis cinq jours plus tard avant les championnats du monde d'athlétisme de Doha. L'affaire avait pris une tournure très particulière lorsque le compagnon de sa mère, Alain Flaccus, qui l'assistait dans sa préparation, avait avoué lui avoir administré l'EPO alors qu'elle s'était assoupie pendant un massage. L'athlète l'avait ensuite accusé d'agression sexuelle lorsqu'elle était mineure. Flaccus était finalement revenu sur ses aveux et il avait été relaxé en septembre dernier par le tribunal de Montbéliard, six mois après l'annonce de la suspension pour deux ans de Claude-Boxberger. Cet hiver, la Franc-Comtoise a participé à des 1500m et des 3000m en salle, à Vittel, Lyon et Miramas. Ce dimanche, elle a également remporté le 10 kilomètres de Belfort, en battant le record de l'épreuve. Elle prépare les championnats de France du 10km, prévus le 9 avril. Avant de devoir à nouveau s'arrêter deux ans ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.