Sur la corde Red

Luis Suarez et Liverpool accueillent le champion, Manchester City. (Reuters)

Luis Suarez et Liverpool accueillent le champion, Manchester City. (Reuters)

Balayé en ouverture de la Premier League sur le terrain de West Bromwich Albion (3-0), Liverpool n’est pas vraiment en confiance au moment d’accueillir le champion d’Angleterre en titre, Manchester City, dimanche pour le compte de la 2e journée. En pleine transition après des années fastes, les Reds ont-ils encore les moyens de contrarier les meilleurs ?

On ne peut pas être et avoir été. Liverpool semble en faire l’amère expérience depuis quelques temps. Longtemps détenteurs du palmarès le plus imposant du football anglais, les Reds ont été dépassés au nombre de titres de champion d’Angleterre par Manchester United (19 contre 18) et peinent ces dernières saisons à se mêler à la lutte pour le titre. Un combat auquel Steven Gerrard et les siens n’ont pas pris part depuis 2009 avec une ligne d’arrivée franchie successivement en 7e (2010), 6e (2011) et 8e position (2012). Loin, très loin des sommets et donc d’une Ligue des champions qui a contribué à faire du LFC un club mythique avec cinq coupes aux grandes oreilles soulevées.

Au moment de recevoir Manchester City, ce dimanche pour clore la 2e levée de Premier League, la plus prestigieuse des compétitions européennes semble encore très loin pour les protégés de Brendan Rodgers, successeur de la légende Kenny Dalglish sur le banc arrivé cet été après deux années pleines à Swansea. Pour ses grands débuts en championnat à la tête des Reds, le manageur nord-irlandais a vu les Scousers prendre l’eau du côté de West Brom (3-0), le week-end dernier. Son quatrième match officiel, jeudi en barrage aller de la Ligue Europa, s’est mieux passé avec une victoire ramenée d’un déplacement chez les Écossais de Hearts (1-0).

Un adversaire pas vraiment du même acabit que les Citizens et leur effectif pléthorique, attendus dimanche à Anfield à partir de 17 heures. Samir Nasri et ses coéquipiers forment sur le papier un groupe de qualité supérieure à celui d’une équipe de Liverpool qui a pour recrue vedette le Turc Nuri Sahin, prêté samedi par le Real Madrid, et qui a reçu également les renforts de Fabio Borini (AS Roma), Joe Allen (Swansea) et Ossama Assaidi (Heereenven) cet été en plus du retour de prêt de Joe Cole. Autant de paris sur l’avenir risqués pour une équipe lancée dans une quête désespérée de son glorieux passé.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
en images
La réponse de Giroud Liverpool n'oublie pas Hillsborough L'essai du Barça Deux mois Arsenal a eu chaud
à lire aussi