Vendée Globe : Dalin voit l'écart avec Bestaven repartir à la hausse

Vendée Globe : Dalin voit l'écart avec Bestaven repartir à la hausse©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 04 janvier 2021 à 09h15

Ayant choisi une route plus agressive après avoir passé le Cap Horn, Charlie Dalin a vu l'écart avec le leader du Vendée Globe Yannick Bestaven grandir au pointage de 9h00 ce lundi.



Charlie Dalin a tenté un coup... mais ça ne semble pas payer. Ayant choisi une trajectoire présentée comme plus directe après avoir passé le Cap Horn, le skipper d'Apivia comptait réduire l'écart sur Yannick Bestaven (Maître CoQ IV). Mais, au pointage de 9h00 ce lundi, la donne semble claire. En effet, le leader du Vendée Globe compte désormais une avance proche des 183 milles sur son plus proche poursuivant et entame la remontée de l'Atlantique vers Les Sables d'Olonne sur un meilleur rythme que Charlie Dalin. Derrière l'inamovible duo de tête, deux skippers ont quitté les eaux de l'Océan Pacifique pour retrouver celles de l'Océan Atlantique. En effet, troisième de la course, Thomas Ruyant (LinkedOut) a passé le Cap Horn avec un peu moins d'un jour et onze heures de retard sur Yannick Bestaven.

Ruyant et Seguin ont passé le Cap Horn, quille touchée pour Joschke

Pointant à 340 milles du leader, le skipper de Dunkerque n'a devancé Damien Seguin, qui compte un peu moins de 30 milles de retard, que de deux heures. « J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps, c'est tellement d'effort pour en arriver là, a confié le skipper de Groupe Apicil dans une vidéo. Nous y voilà les amis ! Premier cap Horn, quatrième du Vendée Globe... Un truc de fou, je n'en reviens pas. » Derriière, Louis Burton (Bureau Vallée 2) a repris la sixième place à Jean Le Cam alors que Giancarlo Pedote (Prysmian Group) a fait son retour dans le Top 10 aux dépens d'Isabelle Joschke (MACSF). Cette dernière a confirmé être victime d'une avarie au niveau de la quille de son monocoque. Après avoir entendu « le grincement de la quille qui lâchait progressivement », la Franco-Allemande a confirmé que « la tige du vérin s'était désolidarisée de la tête de quille » mais assure pouvoir finir le Vendée Globe dans ses conditions. « La quille qui pendule est à la fois un des moteurs de stabilité et de vitesse du bateau. C'est bien pire que de perdre une voile ou même que de casser les deux foils, a déclaré Isabelle Joschke. En termes de perte de potentiel, c'est colossal. »



VOILE / VENDEE GLOBE 2020-2021
Pointage à 9h00 (heure française) - Lundi 4 janvier 2021
1- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) à 6 584,27 milles de l'arrivée
2- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) à 182,67 milles du leader
3- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) à 340,08
4- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 379,51
5- Benjamin Dutreux (FRA/Omia-Water Family) à 613,55
6- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2*) à 639,17
7- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 677,89
8- Boris Herrmann (ALL/SeaExplorer-Yacht Club de Monaco*) à 683,94
9- Maxime Sorel (FRA/V and B-Mayenne) à 703,65
10- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) à 743,03
...

Pour avoir participé à l'opération de récupération de Kevin Escoffier, trois navigateurs bénéficieront d'une compensation à l'arrivée, qui sera réduite de leur temps de course :

- Jean Le Cam (Yes We Cam !) récupérera 16 heures et 15 minutes
- Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) récupérera 10 heures et 15 minutes
- Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) récupérera 6 heures

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne*) : démâtage, après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran, après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d'eau, après 22 jours de course
Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec*) : foil endommagé après rencontre avec un OFNI, après 25 jours de course
Samantha Davies (GBR/Initiatives-Cœur*) : quille endommagée, après 26 jours de course
Fabrice Amedeo (FRA/Newrest - Art et Fenêtres*) : avarie informatique, après 33 jours de course

* bateau équipé de foils

Vos réactions doivent respecter nos CGU.